Plus de 100 millions d’électeurs ont étaient appelés aux urnes, dimanche 4 mars, pour les élections présidentielles russe.

Vladimir Poutine a remporté les élections au premier tour. En effet après dépouillement d’environ 60% des bureaux de vote, Vladimir Poutine obtenait, selon les résultats préliminaires 64% des votes.

« Nous avons gagné dans une lutte ouverte et honnête »

C’est ce qu’a lancé Vladimir Poutine, dans son discours Place du Manège en face du Kremlin et devant plus 100000 partisans. Officiellement Mr Poutine a obtenu sa place de président avec  61.8% des suffrages.

« Elles étaient vraies, mais vraies à cause du vent »

L’image marquante de ses élections, c’est bien sûr les larmes de Vladimir Poutine lors de son discours, alors émotions ou cause de vent ? A chacun de se faire son idée..

Nommé premier ministre de Dmitri Medvedev, le président sortant « propulser » en 2008 par Mr Poutine faute de pouvoir effectuer un troisième mandat. Vladimir Poutine a donc  été élu dimanche pour un mandat au Kremlin porté à six ans par une réforme constitutionnelle. Il pourra par ailleurs se représenter en 2018 et rester au pouvoir jusqu’en 2024.

«  C’est une élection de voleurs, absolument malhonnête et indigne »

A annoncé Guennadi Ziouganov le candidat communiste. Bourrage d’urnes et « transport massif d’électeurs », voilà ce qu’a recensé le site control2012.ru, mis en place par la Ligue des électeurs, afin de comptabiliser les infractions. De plus le parti démocrate Iabloko et les partisans du candidat milliardaire Mikhaïl Prokhorov, avait comptabilisé dans la soirée plus de 5.573 cas.

L’opposition, a appelé à une grande mobilisation lundi soir à Moscou, plus de 500 personnes, dont des leaders de la contestation, ont été interpellées à Moscou et Saint-Pétersbourg lors de manifestations de l’opposition dénonçant l’élection de Vladimir Poutine.