Fondateur de l’entreprise VMK spécialisée dans les technologies mobiles, Vérone Mankou commercialise fin octobre le premier smartphone conçu en Afrique : Elikia (qui signifie « espoir » en lingala, une langue bantoue).

Titulaire d’un BTS en maintenance et réseaux, et conseiller en nouvelles technologies de la communication au ministère congolais des Postes et Télécommunications, ce jeune entrepreneur congolais de 26 ans crée dès 2009 son entreprise de technologies internet avec pour objectif « d’offrir au plus grand nombre l’accès à la technologie ».

Passionné de nouvelles technologies, Vérone Mankou n’en est pas à son coup d’essai : déjà en 2011, il lançait Way-C, la première tablette tactile sous Android conçue en Afrique. Avec ELikia, il affirme  sa démarche pour démocratiser les nouvelles technologies en Afrique en lançant un smartphone de qualité à un prix abordable. Elaboré pour rivaliser avec les grandes marques, cet appareil est doté d’un écran de 3,5 pouces, d’un appareil photo de 5 mégapixels, d’une fonction GPS, d’une radio FM, et de la possibilité de se connecter au Wi-Fi ou d’utiliser la technologie sans fil Bluetooth.

Elikia_nouveau_smartphone_africain

Assemblé en Chine pour des raisons de coûts, ce nouveau smartphone sera commercialisé par les opérateurs Airtel, MTN et Warid au Congo Brazzaville au prix de 85.000 francs CFA, soit un peu moins de 130 euros, et son concepteur prévoit d’en écouler 50.000 exemplaires d’ici un an, dont 10.000 en 2012. Spécifiquement dédié au marché africain, le smartphone de VMK est doté de l’application « VMK Market » qui sélectionne les meilleures applications spécifiquement dédiées à l’Afrique (cartes des capitales, GPS…) et met également en avant des applications créées par des développeurs africains.

Symbole de réussite, Vérone Mankou appelle la jeunesse africaine à entreprendre et à se lancer dans les nouvelles technologies ; en témoigne le nom de son entreprise VMK qui vient du mot kikongo Vumbuka (langue parlée majoritairement au sud-ouest du Congo) et signifie « Réveillez-vous ! ».

Croyant profondément au dynamisme de l’Afrique, le jeune chef d’entreprise reste confiant : « quand je regarde l’Afrique,  je vois un géant qui était dans un sommeil profond, et qui petit à petit montre les signes d’un sursaut qui pourrait se produire dans 20 ans », se confiait-il au blog Ingenieris en avril 2011.

Prochaine étape pour ce créateur d’innovations : une tablette double écran éducative, toujours accessible au plus grand nombre.