Dans le cadre de l’affaire opposant Apple à la justice américaine sur le prix des livres numériques, il est désormais acquis que Tim Cook, PDG d’Apple, devra témoigner devant la Cour. L’audience est fixée au mois de juin.

Petit rappel des faits : en 2012 Apple a été suspectée d’entente illicite avec plusieurs grands opérateurs du secteur (Hachette, HarperCollins, Simon & Schuster, Penguin et MacMillan) sur le prix de leurs livres numériques vendus sur l’iBookStore, selon un accord signé entre eux en 2009. Le prix du livre numérique était fixe (modèle d’agence = « prix défini par l’éditeur ») et les revendeurs type Amazon devaient s’y conformer, sans possibilité de discount. L’affaire a été portée devant les tribunaux et Amazon a obtenu gain de cause, les différents éditeurs ayant tous finalement accepté de renégocier directement leurs tarifs avec la marketplace.

Du coup Amazon a même prévu de rembourser – sous forme de crédit sur leur compte client, ou de chèque – la différence de prix subie par ses clients qui auraient acheté les produits numériques incriminés au printemps 2012. Le revendeur prévoit ensuite de récupérer en volume grâce à des prix attractifs la perte prévue.

Apple de son côté renâcle à reconnaître ses torts ; les avocats de la firme à la pomme arguent notamment qu’à l’époque (2009), Steve Jobs était encore vivant, et Tim Cook seulement le n°2 de la société. Mais la justice américaine considère qu’à ce titre justement, il ne pouvait ignorer les tenants et les aboutissants d’un tel accord. Et veut donc entendre son témoignage avant de rendre son verdict…

A noter qu’en Europe, la même procédure a été arrêtée fin 2012, Apple et les éditeurs concernés s’étant engagés à rétablir rapidement les conditions normales de concurrence sur les produits concernés.