Andy Rubin, directeur et père fondateur d’Android chez Google, est remplacé par Sundar Pichai selon une note officielle postée par Larry Page. Ce post indique également qu’Andy Rubin occupera un rôle différent au sein de l’organisation, alors que Pichai dirigera la BU Android en plus de son actuel rôle sur Chrome et les différentes applications (Apps). Cette décision marque une volonté chez Google d’unifier les trois plateformes.

Avant son entrée chez Google, Pichai obtient le diplôme en 1993 de l’Institut indien de technologies de Kharagpur. Il part ensuite aux Etats-Unis pour obtenir son Master in Engineering & Materials à l’université de Stanford, puis un MBA à la Wharton School. Après une courte expérience en tant que consultant chez McKinsey, Pichai rejoint Google en 2004 en tant que vice-président (VP) de la division ‘Products’  (ex. Google Toolbar, iGoogle, etc.). En 2011, il est nommé Senior VP de ‘Chrome & Apps’ et gère le développement de Chrome, Chrome OS, Gmail etc.

Page reste vague quant aux nouveaux projets sur lesquels Rubin travaillera, mais parle de « projets spéciaux » – il veut sûrement parler ici de Google X. Quant à Sundar Pichai, il prendra désormais en charge Android. Ce changement s’inscrit dans les récentes décisions stratégiques de Google qui vise à rapprocher Chrome et Chrome OS de sa plateforme mobile. De plus, le développement de versions plus stables de son Chromium developer kit, pour Windows et Chrome OS, suggère que Google commence à avancer ses pions vers le desktop…

Cette réorganisation hiérarchique intervient aussi au même moment qu’une réorganisation structurelle, avec la séparation des deux branches ‘Mapping’ et ‘Commerce’. En effet, Google a aussi annoncé que Jeff Huber, VP Senior, n’allait plus s’occuper de la division ‘Mapping & Commerce’ mais allait se focaliser sur Google X.

Ces deux annonces renforcent les rumeurs sur une éventuelle fusion de Chrome OS et Android, ainsi que la montée en puissance de la division ‘projets spéciaux’ Google X, dirigée par Serguei Brin. Ce laboratoire secret, dont la location n’est pas exacte, fut créé il y a une dizaine d’années par les deux fondateurs de Google, Brin et Page, afin de participer à la création d’une véritable intelligence artificielle, ou IA-complet.

Après les projets déjà rendus publics comme la Google Car ou les Google Glass, ce renforcement des effectifs de Google X par le père fondateur d’Android ne peut que renforcer les rumeurs sur la liste de 100 projets que le groupe développe… à quand une fusée grand public Google ?