Cela fait maintenant plus de deux mois que le roi des geeks nous a quitté, décédé d’un cancer du pancreas, comme nous le relations à l’époque dans notre article « Adieu Steve Jobs ».

En février, Steve Jobs recevra, à titre posthum, un Grammy Award, « pour avoir contribué à créer des produits et des technologies qui ont transformé la façon dont nous consommons la musique, la télévision, les films et les livres » selon les organisateurs. Les grammy Awards sont à la musique ce que les oscars sont au cinéma. Une récompense légitime, mais tout de même surprenante, pour celui qui a tant contrarié les industriels du secteur, en les obligeant (pour la bonne cause) à se remettre constamment en question et à prendre en considération ses évolutions technologiques imposées.

Preuve que le jury des Grammy ainsi que l’industrie de la musique toute entière n’est pas rancunière, et même plutôt reconnaissante de ce que Steve Jobs à apporté à la musique.