Vous connaissez tous Mark Zuckerberg, le Fondateur de Facebook, mais connaissez-vous Sheryl Sandberg, la Directrice des exploitations ou le numéro 2 de Facebook ? Cette femme et mère de famille fait parti,  à 42 ans, de la liste des 100 personnes les plus influentes dans le monde entier selon Time Magazine en 2012 !

Après un BA en économie et un MBA à Harvard, Sheryl a débuté sa vie professionnelle comme consultante enSherly Sandberg management chez McKinsey. Ensuite elle a travaillé pour le ministère du trésor public américain comme Chef de cabinet pour le secrétaire d’état du trésor public à l’époque Larry Summers. Elle a rejoint Google en 2001 en tant que Vice présidente du « global online sales & operations ». Elle s’est fait débaucher par Facebook en 2008 pour s’occuper des ventes, du marketing, de la communication, de la publicité, des ressources humaines et de la politique publique !

Depuis qu’elle travaille chez Facebook, le nombre d’utilisateurs a été multiplié par 12; il est passé de 70 millions utilisateurs à plus de 900 millions actuellement. Sheryl s’est bien faite une place au coeur de la hiérarchie de Facebook et dans les décisions stratégiques globales. Elle a surtout travaillé sur son business model pour pouvoir monétiser et profiter financièrement de ce nombre phénoménal d’utilisateurs.

Sheryl Sandberg possède sa propre vision en management en tant que mère de 2 enfants et dit qu’elle essaie de respecter au maximum un équilibre entre sa vie privée et son travail : elle quitte le bureau tous les jours à 17h30 pour pouvoir dîner avec ses enfants, une chose rare pour un poste pareil avec tant de responsabilités.

Son énergie, sa passion pour son travail et ses compétences étaient des atouts nécessaires pour l’avancement et le développement de Facebook à qui il doit en partie sa croissance.

Côté vie privée, Sheryl est mariée depuis 2004 à  David Goldberg, le P-DG de SurveyMonkey.

Outre son travail, Sheryl est engagée pour la cause féminine et l’égalité des femmes dans le milieu professionnel. Elle milite et participe à des nombreux débats contre le glass ceiling, ou le plafond de verre qui interdit la promotion de certaines businesswomen à des postes clés dans les entreprises.