Robert Toru Kiyosaki est un investisseur et homme d’affaires américain né à Hawaï le 8 avril 1947, également auteur de plusieurs livres à succès, notamment « Père riche, père pauvre » qui s’est vendu à plusieurs millions d’exemplaires.


Sa vie et sa carrière

Fils de Ralph H. Kiyosaki, éducateur, celui qu’il appellera son « père pauvre » dans ses ouvrages, il a un frère et deux sœurs. Robert T. Kiyosaki sert dans le corps des Marines des États-Unis en 1972 pendant la guerre du Vietnam en tant que pilote d’hélicoptère, puis quitte l’armée en 1975 pour devenir vendeur de photocopieurs dans la compagnie Xerox Corporation.

En 1977, il lance son entreprise et commercialise les premiers portefeuilles en nylon avec velcro. L’entreprise connait un certain succès mais fait faillite par la suite. Au début des années 80, il démarre une entreprise de T-shirts destinés aux groupes de Heavy-Metal, revendue en 1985. Suite à la faillite de ses entreprises, Robert T. Kiyosaki devient sans-abri et vit à l’arrière d’une vieille voiture avec sa compagne Kim pendant plusieurs mois. Malgré tout, ils décident de redémarrer de zéro et créent leur propre entreprise.

En 1997, Robert T. Kiyosaki lance Cashflow Technologies, Inc qui exploite les marques Rich Dad (père riche) et Cashflow.


La série Père Riche et Cashflow

Si Robert Kiyosaki est aujourd’hui si populaire, c’est principalement grâce au succès de son premier livre Père riche, père pauvre (Rich Dad, Poor Dad), ouvrage dans lequel il fait la comparaison entre son père pauvre (i.e. son père biologique), qui ne devint jamais riche malgré une place confortable dans l’éducation, et son père riche, (en réalité le père d’un ami proche), qui fut son mentor dans l’investissement et les affaires. Ce livre au succès planétaire est un concentré de leçons sur la façon de gagner de l’argent, de saisir les opportunités et de créer des richesses.

Il écrit ensuite Rich Dad’s CASHFLOW Quadrant et Rich Dad’s Guide to Investing, des ouvrages traitant des finances et de l’investissement. Il a désormais une douzaine de livres à son actif ainsi que des jeux pour les adultes et les enfants permettant de mettre en application, de façon amusante, les conseils donnés dans ses livres.

Ses livres, ses jeux de sociétés, ses CD, ses vidéos et ses articles dans la presse tournent au final autour de la même leçon : générer des revenus passifs sans être dépendant de quelqu’un, que ce soit de l’état, d’un patron ou de toute autre personne.

En plus d’être un auteur accompli, Robert T. Kiyosaki est également un investisseur confirmé, notamment dans l’immobilier. Il possède ainsi des hôtels, des appartements et même des parcours de golf. Il a aussi investi dans une mine d’argent, dans des puits de pétrole ou encore dans le gaz naturel. En 2010 il met de l’argent dans une startup spécialisée dans le solaire. Parmi ses domaines de prédilection se trouvent aussi les marchés financiers. Dans beaucoup de ses livres il souligne l’importance de diversifier ses investissements.


Un personnage et des méthodes controversés

Malgré ses nombreux fans et ses millions de livres vendus, Robert T. Kiyosaki est vivement critiqué sur la façon dont il est devenu riche. Beaucoup prétendent qu’il doit ses millions simplement à ses livres expliquant comment devenir riche, et non grâce à ses investissements. Ses détracteurs dénoncent également un manque d’explication aux lecteurs sur la façon de réussir à devenir riche et une part trop importante laissée aux anecdotes à la place de conseils concrets. Son « père riche » dont il parle si souvent dans ses livres est remis en question et nombre de personnes pensent que c’est un personnage fictif qui n’aurait jamais existé.

A cela Kiyosaki a répondu en expliquant que ses livres sont avant tout des outils de motivation plutôt que des guides étape par étape permettant d’accéder à la richesse…

Les séminaires Rich Dad, organisés par la société Tigrent Learning en collaboration avec Kyiosaki, sont également soumis à controverse ; des enquêtes menées par des journalistes, notamment en caméra cachée, ont révélé des pratiques peu orthodoxes de la part des organisateurs et intervenants. Par exemple, il a été proposé aux participants de séminaires gratuits d’une journée  de continuer sur une formation de 3 jours à 500$, puis sur des programmes de longue durée compris entre 12.000$ et 45.000$.

Kiyosaki s’est toujours défendu en expliquant qu’il n’était pas satisfait des services de la société Tigrent Learning, et qu’il s’était lui-même penché sur ce problème suite aux plaintes qu’il avait entendues. Il prétend également ne pas avoir su que cette société avait un passé peu glorieux lorsqu’il avait signé le partenariat avec elle. Il déclare même être troublé et que « cela n’est pas de sa faute… »


Aujourd’hui

Robert T. Kiyosaki continue à dispenser ses conseils aux travers de livres, comme celui écrit avec Donald Trump en 2011 (Midas Touch: Why Some Entrepreneurs Get Rich And Why Most Don’t), et également sur son blog http://www.richdad.com/.

Mais en avril 2012, sa société Rich Global LLC a été condamnée à verser 24 millions de dollars à la société The Learning Annex et à son fondateur et président Bill Zanker. En effet Kiyosaki avait utilisé cette plateforme pour faire sa promotion et Zanker prétend avoir droit à un pourcentage pour avoir participé aux profits générés par l’entreprise de Kiyosaki. Ce dernier a déposé le bilan pour la société Rich Global LLC. Malgré cet incident, sa fortune est actuellement estimée à plus de 80 millions de dollars par le magazine Forbes.