Suite à une annonce faite par Donald Graham, Jeff Bezos sera donc le nouveau propriétaire du journal The Washington Post Co, historiquement détenu par la famille Graham depuis plus de 80 ans.

Le deal ne concerne pas que le journal mais aussi toutes les filiales et notamment le pôle digital. Un autre détail qui a son importance, Amazon n’a rien avoir avec ça. C’est en nom propre que Jeff Bezos s’octroie le groupe média. Plus précisément avec son fond d’investissement.

L’annonce faite par Donald Graham aux employés Lundi dernier à Washington a été une surprise pour un peu tout le monde. En effet le groupe a su traverser l’essor d’Internet, et de la publication à la volée, dans l’instantanéité. Mais le patron actuel ne voulait pas seulement faire survivre le groupe mais faire plus. Selon lui Jeff Bezos serait l’homme de la situation.

En effet le but de ce rachat est de faire du Post un groupe encore plus dynamique. Et son nouvel acquéreur sait de quoi il parle.

vente du washington post

Mais alors comment va évoluer le Washington Post ?

Tout d’abord il semble inévitable qu’il y ai une réduction d’effectif. Même si les précédentes années le board du groupe a essayé de limiter la casse, des licenciements seront prévus et il se situe plus aux postes de directions.

Ensuite , le pôle digital devrait profiter de la vision de Jeff Bezos. Emilio Garcia-Ruiz avait déjà commencé le changement en faisant venir plus de développeurs et d’ingénieurs dans la salle de rédaction, mais selon certains, la transformation sera encore plus flagrante avec le nouveau propriétaire.

En gros, les rédacteurs bénéficieront d’outils pour aller plus vite dans leur écriture et donc une publication encore plus rapide. Un schéma auquel tous les sites de contenus, médias et news n’échappent pas.

Et enfin , hormis le fait que l’action a fait un bon au lendemain de l’annonce du rachat , les réactions ne se sont pas faits attendre. Certains prédisent ce rachat comme un investissement lambda, faisant référence à l’un des derniers achat de Jeff Bezos, une horloge immense dans une montagne du Texas pour 42 millions de dollars. D’autre en revanche sont plus positifs et voient ce rachat comme étant un bon en avant et une projection dans l’avenir et ont pour exemple celui d’Amazon.

Alors qu’en pensez vous ? Acte philanthropique ou achat réfléchi ?