Philippe Mendil, PDG de la société Cards Off, et nouveau propriétaire de France-Soir, lance ce soir à partir de 18h00 sur tablettes (iPad seulement pour l’instant) ce nouveau média hybride, une application à mi-chemin entre le journal numérique et la plate-forme marchande. Le prix de vente est fixé à 1,79 € par numéro, et la fréquence de parution  hebdomadaire.

Rappelons que Cards Off, société spécialisée dans les solutions sécurisées de paiement en ligne pour les commerçants, avait racheté en octobre 2012 pour 510.000 euros la marque France-Soir, son site internet et ses archives papier ; le titre avait été mis en liquidation en juillet, et le Tribunal de Commerce de Paris avait tranché en faveur de l’offre de Philippe Mendil.

Moins de six mois après, Philippe Mendil concrétise donc le concept novateur qu’il avait (déjà) présenté lors du rachat du quotidien : en faire un site mélangeant contenu informatif de qualité et e-commerce, sorte de galerie idéale où l’internaute avide de contenus « pointus » pourra concrétiser ses pulsions d’achat de produits contextualisés, en rapport avec les articles publiés. Un forum interne permettra également aux lecteurs d’échanger et de débattre.

France_Soir_maquette_écran

Au total Cards Off a investi environ 8 millions d’euros dans ce projet ; une équipe de journalistes, emmenés par Dominique de Montvalon, ancien rédacteur en chef du journal, côtoiera une équipe de commerciaux chargés d’alimenter le site en produits. La partie « classique » des revenus (vente au numéro, publicité, abonnement) ne devrait à terme peser qu’à hauteur de 20% dans le CA.

Le monde des médias s’interroge évidemment, limite goguenard, sur ce modèle économique inédit, en pointant d’une part l’inexpérience de Philippe Mendil dans le journalisme, et d’autre part la difficulté à lier faits divers et produits marchands.

Cependant, au vu de la crise sévère que traverse aujourd’hui la presse écrite – et ce dans le monde entier – il n’est peut-être pas inopportun de tester de nouvelles solutions créatives…