L’homme d’affaires franco-israélien, Patrick Drahi s’est une nouvelle fois démarqué par sa stratégie offensive d’acquisitions, sa nouvelle cible ? La Premier League, l’emblème de Canal+.

Selon « L’Equipe », le groupe Altice (Numericable, SFR, l’Express…) a remporté l’appel d’offres du championnat d’Angleterre de football, pour la période 2016-2019 sur le marché français. Le tout contre un chèque d’environ 100 millions d’euros par an, et signe l’arrivée d’un nouvel acteur fort de l’offre sport en France, après beIN Sports et Canal+.

Cela ne va pas rassurer les détracteurs de la « stratégie Drahi », bien au contraire. Les rachats successifs par l’endetemment dans les télécoms, les médias; notamment avec le rachat pour 17,7 milliards de dollars en septembre 2015 de l’américain Cablevision, faisaient craindre une bulle, mais l’homme d’affaires semble continuer sa stratégie agressive de rachat.

BOLLORE SUR LA TOUCHE

Le coup est dur pour Canal+ (groupe Vivendi) qui détenait les droits pour 63 millions d’euros par an. La chaine en perte de vitesse, et qui a vu un changement de management en mai 2015, voit ses audiences en clair s’effriter ; Le Grand Journal, produit phare de la chaine, compte une moyenne de 600 000 téléspectateurs contre 1,2 million un an plus tôt, soit une perte d’audience de 50% !

Vincent Bolloré, président du conseil de surveillance de Vivendi (actionnaire majoritaire de Canal+), qui avait promis du contenu pour relancer la chaine, n’a toujours pas réagi. Reste à savoir si cette perte majeure de l’offre sport de Canal, aura des effets sur les abonnements, on en saura plus dans les mois à venir.