36, c’est le nombre d’année que Michael Daniels aura passé chez IBM avant d’annoncer il y a quelques jours son départ à la retraite fin mars 2013.

Michael Daniels occupait jusqu’à maintenant le poste de vice-président du groupe Global Technology Services d’IBM et cela depuis 2005. Il supervisait le go-to-market, les offres d’outsourcing stratégique d’IBM ainsi que les services liés aux PME, la maintenance et IBM global Financing.

Marié, père de 3 enfants, Michael Daniels est né le 10 août 1954 à Winooski dans le Vermont. Diplômé du Holy Cross College, Massachusetts, avec une licence en sciences-politiques, il pensait au départ suivre les traces de son père, vice-directeur au sein du National Security Agency, et suivre une carrière politique mais il a rapidement changé d’avis après avoir travaillé dans le National League of Cities de Washington DC. A ce propos il dit :

Ce travail m’a appris que la politique est un monde de brutes, ce que je ne pensais pas qu’il aurait dû être…

Il a rejoint par la suite IBM en 1976 à Washington DC avec des compétences en ventes, en marketing et en services. De 1994 à 1999, il a occupé le poste de general manager des ventes et de la distribution d’IBM aux US, Canada et l’Amérique latine. Entre 1999 et 2002 il a dirigé IBM Global Services dans la zone Asie-Pacifique.

Michael Daniels occupe aussi une place dans le conseil d’administration de Tyco International Ltd et The Japan Society of New York.

C’est un passionné de technologie :

Quand j’ai débuté chez IBM, la totalité de l’informatique utilisée dans la navette spatiale représentait 1/10 de celle qu’on retrouve aujourd’hui dans n’importe quel ordinateur de bureau. Dans notre métier, le high-tech change tous les 36 mois.

Âgé aujourd’hui de 57 ans, Michael Daniels passera très prochainement le flambeau à Bridget van Kralingen et Erich Clementi, deux hauts dirigeants d’IBM pour partir sereinement en retraite bien méritée.