Maya Selva est considérée comme l’extra terrestre dans le monde du cigare. Alors que les autres marques de cigares ont plus de 50 ans d’existence, la marque Flor de Selva  a été créée en seulement en 1995. Business Actor revient sur le parcours de cette femme exigeante qui a réussit à placer ses vitoles dans le monde très masculin du cigare.

Ayant des origines honduriennes Maya Selva, fait un voyage au Honduras en 1991 à la rencontre de ses origines. Amatrice de cigares, elle ne trouve pas de cigare qui lui convienne. Elle décide donc de créer son propre cigare.

Ce n’est qu’en 1994 et après une année entière passée à apprendre les secrets du cigare, qu’elle produit son premier assemblage. Les premières boîtes de cigares en 1995 en France. Bravant ainsi tous les rouages de l’administration pour devenir fournisseur agréé. Il faudra aussi se faire référencer auprès des 100 meilleurs débits de tabac en France.

La marque a d’ailleurs toujours démontré son attachement à la France puisque le siège de la société Maya Selva Cigares est situé en plein de centre de Paris par très loin d’ailleurs de la civette du Palais Royal, une des plus veilles civettes de France.

les robustos villa zamorano

La société regroupe trois marques. Flor de Selva, est la marque historique du groupe issu du terroir Hondurien.  Cumpay fondé en 1999 ajoute le terroir du Nicaragua au groupe. En 2002 née Villa Zamorano, la marque la plus démocratique du groupe.

 

Sous ces trois marques, la société réalise 3,5 millions d’euros de chiffre d’affaires avec 10 salariés, exporte dans 14 pays d’Europe et fait travailler 200 personnes au Honduras et au Nicaragua (chiffres 2010). Des chiffres qui confirment la bonne santé du secteur et le regain pour le cigare dans le monde. A titre d’exemple, on peut citer Snoop Dogg qui lance sa marque de cigare ou encore la société Habanos qui commercialise la plupart des cigares cubains qui annonce un chiffre d’affaires en hausse de 9%. Une bonne santé du secteur confirmée aussi par la dernière conférence du Havane à Cuba qui s’est tenue au mois de mars 2012.

Outre cette bonne forme du secteur on ne peut que saluer l’initiative de Maya Selva qui a réussi un tour de force dans le monde du cigare en créant une marque à son nom et en l’imposant à travers le monde grâce à sa qualité.