Leader en France du social gaming sur Facebook et mobiles et figurant parmi les acteurs principaux en Europe, la start-up française Kobojo a annoncé officiellement lors de LeWeb’11  le lancement de son nouveau jeu intitulé Atlantis Fantasy !

Fondée en 2008 par Franck Tetzlaff, Vincent Vergonjeanne, Philippe Desgranges et Sébastien Monteil, Kobojo connaît depuis ses débuts de grands succès à travers notamment ses jeux sociaux PyramidVille, une cité de l’Egypte antique à faire prospérer et Goobox, un ensemble de 15 mini-jeux. Des jeux gratuits ayant pour vocation d’une part de divertir les joueurs à travers une dimension « fun » qui suscitent de l’émotion, et d’autre part de rendre le jeu social addictif et immersif en créant des interactions fortes ; des jeux qui ont largement contribué à la notoriété de Kobojo et à sa forte présence sur Facebook.

Aujourd’hui, le business model de Kobojo repose principalement sur un système de micro-paiements pour acheter des biens virtuels (objets, monnaie…) et de façon moindre sur la publicité : et ce modèle fonctionne très bien !

En effet, six semaines seulement après le lancement de PyramidVille, Kobojo enregistrait plus de 1,6 million d’inscrits ! Actuellement, les acheteurs de ce jeu représentent seulement 3 à 5% des joueurs, ce qui est toutefois suffisant pour être rentable. Et de manière générale, ce sont près de 2 millions de joueurs actifs qui se connectent chaque mois sur Kobojo sur un total de 50 millions d’utilisateurs inscrits en avril2011.

La société Kobojo est bénéficiaire depuis son lancement et a réalisé un chiffre d’affaires de 1,5 million d’euro en 2010, soit cinq fois plus qu’en 2009 ! On peut donc s’attendre à ce que Kobojo continue sur cette belle lancée avec le lancement d’Atlantis Fantasy.

Ce nouveau jeu propose au joueur d’incarner un Dieu ou une Déesse de la mythologie dont la mission consiste à venir en aide à Poséidon afin de reconstruire la cité engloutie d’Atlantide, coulée par Zeus. Gérer leurs ressources, faire venir des habitants, développer leur ville… Voici quelques missions qui attendent les joueurs afin de satisfaire le Dieu de la Mer Poséidon pour bâtir une citée digne de sa grandeur !

Disponible en français, anglais et espagnol, Atlantis Fantasy s’inscrit tout à fait dans la stratégie de développement de Kobojo.

Fort de leur succès et d’une levée de fonds de 5,3 millions d’euros[1] fin avril 2011, les fondateurs de Kobojo ambitionnent à maintenir leur place de leader en France et à se développer sur le marché européen. Kobojo a ainsi ouvert une filiale à Madrid en septembre et une autre à Berlin fin novembre dernier. Vincent Vergonjeanne, Co-fondateur et VP produits et stratégie chez Kobojo, souligne que les jeux seront personnalisés en fonction du pays afin de les adapter aux différents publics « Par exemple,  certains événements Nord américains ne font pas sens pour un public européen, comme Thanksgiving. C’est la raison pour laquelle nous avons choisi d’intégrer un événement très populaire en Espagne, La Tomatina, dans la version concernée : les joueurs peuvent ainsi, pendant un jour, se lancer des tomates, et celles-ci recouvrent le sol de leur ville ». Guillaume Berthet, Directeur Marketing de Kobojo, ajoute que cette stratégie « hyperlocalisée» et différente de la concurrence vise notamment à écouter chaque marché et ses spécificités et faire du marketing local : d’où l’implantation de nouveaux bureaux ces derniers mois…

Cette récente levée de fonds leur permet également d’investir en Recherche&Développement et de renforcer les équipes internes afin de préparer de nouveaux social games !

Pour en savoir plus sur le nouveau jeu social de Kobojo, rendez-vous sur la page Facebook Atlantis Fantasy afin de découvrir notamment quelques-uns des personnages !


[1] Levée de fonds finalisée auprès d’Endeavour Vision en tant qu’investisseur principal et d’IDinvest Partners