Aujourd’hui dans Business Actor, Toan Nguyen, fondateur de Shortways et lauréat de l’édition 2013 du concours NETVA nous accorde un interview.

Logo-ShortWays-catch-en

Florent Hernandez : Bonjour Toan Nguyen, avant de commencer, pouvez-vous vous présenter brièvement ? Quel parcours vous a amené à être aujourd’hui à la tête de Shortways ?
Toan Nguyen : J’ai 39 ans, suis diplômé de l’Ecole Centrale Paris et ai plus de 15 années d’expérience dans les systèmes d’information d’entreprise. J’ai un parcours de chef de projet informatique et de manager : j’ai géré plusieurs projets de mise en place de A à Z de logiciels de gestion (ERP, CRM, Business Intelligence) pour de grands groupes (Schlumberger, Total). J’ai également géré un centre de profit chez ATOS.

Florent Hernandez : Parlez –nous de Shortways, comment s’est bâti le concept ?
Toan Nguyen : Shortways est un éditeur de logiciels pour entreprises. Nous aidons les entreprises à réduire leurs coûts de support informatique grâce à notre assistant virtuel.
J’ai moi-même vécu au cours de mes précédentes expériences la problématique que nous résolvons avec Shortways. C’est grâce au programme d’accélération de start-ups Idenergie (http://www.idenergie.fr) dont j’ai été lauréat en 2010 que Shortways a vu le jour : j’ai pu être accompagné pendant 10 mois pour passer de l’idée latente au business plan.

Florent Hernandez : Quelle a été votre plus grande satisfaction au sein de Shortways ?
Toan Nguyen : C’est la culture client de l’équipe Shortways. Nous avons en effet démarré dès la création de Shortways en 2011 avec des clients : Sodexo et Total. Cela nous a permis d’être en prise directe avec les problématiques et besoins du marché et de nos clients. L’équipe s’est imprégnée de cette culture client. Ce qui n’est pas forcément évident pour un éditeur de logiciels.

Florent Hernandez : A quel problème répondez-vous ?
Toan Nguyen : Les entreprises (grands comptes en particuliers) dépensent des millions d’euros dans la mise en place de leurs logiciels de gestion : SAP, Oracle, Salesforce, etc.
Il existe aujourd’hui un problème de qualité des données saisies dans ces systèmes, qualité qui peut impacter jusqu’à 20% de la productivité des entreprises selon Gartner.
Pour agir sur la qualité des données saisies dans ces logiciels informatiques, il faut assister les utilisateurs en leur expliquant les bonnes règles métier et les bonnes procédures à respecter. C’est ce que fait notre logiciel en leur affichant la bonne information, au bon moment, directement dans leurs écrans.

Florent Hernandez : Comment appréhendez-vous le marché américain ?
Toan Nguyen : Le marché américain est à la fois un défi pour Shortways car il s’agit d’aller sur les terres des géants de l’informatique, mais aussi une formidable opportunité de par la taille du marché.

Florent Hernandez : Où pouvons-nous vous retrouver sur le web ?
Toan Nguyen : http://www.shortways.com