Business-Actor vous propose de découvrir l’interview de Sylvie Méliet, entrepreneure inspirée qui a l’art d’amener la réalité à coller au plus près de sa vision.

Hervé Ferro : Bonjour Sylvie Méliet, votre parcours inspire, car il est à la fois très original et contient une véritable dimension humaine. Comment avez-vous concilié la création d’entreprise avec vos préoccupations sociétales et environnementales ?
Sans titre12Sylvie Méliet : Il est vrai que ma maladie, le psoriasis, est passée de handicap à opportunité, puisque c’est en tombant par hasard dans un petit village du fin fond de la Guinée, sur une recette ancestrale que j’ai pu retrouver une peau totalement saine et que j’ai fondé les 
Laboratoires des Mascareignes pour mettre à la disposition de tous, ce soin incroyablement efficace.

La création des Laboratoires est en soi une aventure personnelle, une aventure d’entreprise, et une vraie aventure humaine. J’ai créé, avec les femmes du village, une association qui est dorénavant reconnue comme une ONG. J’ai découvert l’Afrique profonde, l’Afrique des villages de huttes, sans eau ni électricité, mais aussi l’Afrique, qui en dépit de pauvres moyens, par son énergie et son sens de la débrouillardise, arrive à se hisser sur le chemin du développement.

Je suis heureuse d’avoir pu y contribuer, cela rend mon parcours encore plus enrichissant au quotidien. Nous avons commencé avec des statuts d’association signés par les pouces des femmes qui ne savaient ni lire ni écrire, et aujourd’hui nous comptons plus de 20 000 clients en France qui utilisent « leur » soin.

Sans titre1

Hervé Ferro : Au-delà de cette aventure solidaire, l’homologation de vos soins a été un parcours du combattant, comment avez-vous fait ?
Sylvie Méliet : L’élément déclencheur de mon envie de créer les Laboratoires est survenu lorsque, dans mes recherches, j’ai constaté que les femmes du village utilisaient une huile végétale jamais encore utilisée en cosmétique ou dans le domaine pharmaceutique : l’huile de Carapa procera. Cette huile était pourtant identifiée par l’ethno-pharmacopée qui fait état de ses multiples vertus (cicatrisantes, régénérantes, bactéricides etc.). Il nous a fallu faire les enregistrements à l’international pour pouvoir commencer.

Aujourd’hui, nous sommes en relation avec un chercheur du CNRS, spécialiste de cette plante, persuadé qu’elle atteindra demain, la renommée de l’huile d’Argan aujourd’hui. Nous nous attelons à la tâche de la cultiver, alors qu’elle ne pousse actuellement qu’à l’état sauvage aujourd’hui.

Les études cliniques que nous avons fait réaliser par un laboratoire indépendant affichent 94% d’efficacité sur le psoriasis. Ce soin est unique, puisqu’il est naturel, fabriqué uniquement à base de plantes. De plus, il est indiqué non seulement pour les peaux psoriasiques, mais pour les peaux atopiques, pour les rougeurs, les squames et les démangeaisons en général. Nous touchons ainsi 10 à 15% de la population.

Hervé Ferro : Comment commercialise-t-on un produit tel que le vôtre, et quel est l’avenir des Laboratoires des Mascareignes ?
Sylvie Méliet : Nous avons débuté en commercialisant un unique soin : le Complexe Régénérateur Pso Natura, issu de la recette guinéenne. Nous avons professionnalisé la production dans notre laboratoire, pour assurer le strict respect des Bonnes Pratiques de Fabrication imposées par la législation française, pour l’obtention de la norme CE.

Nous avons démarré sur le Net en 2006, avec les fonds propres de notre couple. Aujourd’hui nous sommes distribués dans les pharmacies françaises, en exclusivité avec le groupe Plus Pharmacie (enseignes Pharmavie, Pharmavie Essencia). Nous continuons notre stratégie pour nous développer partout en Europe à très court terme.

Hervé Ferro : Vous avez commencé avec un seul soin, combien de soins proposez-vous aujourd’hui ?
Sans titreSylvie Méliet : Nous sommes attachés à un principe fondamental : créer des soins naturels plus efficaces que ce qui existe aujourd’hui. Nous ne voulons pas développer de larges gammes. Tant que nous n’avons pas la certitude d’avoir créé un produit exceptionnel, nous ne lançons pas.

Aujourd’hui, nous avons deux gammes de soins : Pso Natura pour les démangeaisons, rougeurs et squames ; Akno Natura pour les imperfections des peaux mixtes à grasses. Chaque gamme décline 4 soins ; 3 soins topiques, pour la peau et 1 complément alimentaire pour compléter notre action, de l’intérieur, et ainsi proposer une vraie démarche holistique.

8 soins au total, mais RIEN QUE de l’exceptionnel.

Hervé Ferro : Vous parlez de votre aventure de femme-entrepreneur comme d’un accomplissement. Pourquoi ?
Sylvie Méliet : Avec ma formation d’Ecole de Commerce, et les 10 années passées dans le Groupe LVMH (chez Parfums Dior et Parfums Givenchy), j’ai évidemment une vision très « business » de mon activité, mais j’ai l’immense chance d’avoir pu créer une entreprise où je concilie mon gagne-pain avec la sensation d’être utile aux autres, à mes clients, comme à mes fournisseurs. J’ai effectivement la sensation d’œuvrer et de m’accomplir, c’est là mon moteur.

Hervé Ferro : Votre parcours est une source d’inspiration et de motivation pour nombre d’entrepreneurs, comment peut-on en savoir plus ?
Sylvie Méliet : Vous trouverez les préceptes qui m’ont guidée et me guident encore dans ma vie professionnelle et personnelle, ainsi que les facteurs clés de mon succès dans cette note biographique accessible gratuitement online :

http://www.evolubook.com/flipbooks/sylvie-meliet