Interview de Sylvain LAMARCHE, ingénieur informatique (SUPINFO), anciennement président fondateur de videoavolonte.com (revendu en 2013), qui présente Easytransac aux lecteurs de Business-actor.com

Gary Bismuth : Bonjour Sylvain, peux-tu nous présenter le concept d’EasyTransac ?
Sylvain Lamarche :
Notre concept est né du constat que beaucoup de professionnels étaient des exclus de l’acquisition de paiements par cartes bancaires (étude IFOP du 9/13  : « 58% des français ont déjà renoncé à un achat quand ils ne pouvaient pas payer en carte bancaire »).
Nous avons décidé de créer le Terminal de Paiement pour tous !
Nous avons donc cherché une solution universelle, nomade, simple et économique pour permettre à tous les professionnels de ne plus rater de ventes et accroitre leurs chiffres d’affaires.
EasyTransac est une application mobile disponible sur IOS et Android permettant aux professionnels d’accepter les paiements par carte bancaire sans appareil supplémentaire, partout, à tout moment, en toute sécurité.
Notre objectif est d’offrir aux professionnels la possibilité de pouvoir gérer depuis un seul back office toutes leurs activités on line et physique.

GB : Quel est ton rôle et celui de ton associé Olivier ?
SL : Je suis le président fondateur d’EasyTransac, j’assure la direction générale, administrative financière ainsi que la représentation de l’entreprise. Je supervise avec mon CTO la direction technique.
Olivier est le co-fondateur, il assure les fonctions de directeur commercial, et marketing. Il assure aussi avec moi les relations publiques avec les actionnaires, les fonds d’investissement les institutions, la presse, et les avocats.
Et enfin, nous construisons ensembles la stratégie de l’entreprise au niveau de toutes ses activités, dont les ventes, les investissements, et la gestion des ressources humaines.

GB : Comment es-tu arrivé à l’entrepreneuriat ?
SL : Je suis un entrepreneur dans l’âme. J’ai créé ma première société alors que j’étais encore étudiant, que j’ai revendu depuis, ensuite j’ai créé une SS2I MoviDone spécialisée dans l’ingénierie complexe et la sécurisation des flux, c’est là que j’ai découvert le métier de la sécurisation bancaire en développant des API de paiement et de transferts d’argent. Quand j’ai pris connaissance de l’étude IFOP sur le paiement par carte bancaire, j’ai tout de suite décidé de créer une entreprise pour répondre à un besoin non satisfait.

GB : Quelle a été la principale difficulté à laquelle vous avez dû faire face ?
SL : Nous avons rencontré des difficultés de 3 types :
• Technologique : les services et les applications ont tous passé les certifications bancaires PCI DSS ce qui garanti à nos clients un niveau de sécurité maximal. Nous voulions aussi apporter aux professionnels des services supplémentaires, que les TPE n’apportaient pas encore, comme par exemple : la constitution de base CRM avec l’accord du consommateur grâce à l’envoi du reçu de paiement par email.
• Economique : nous avons décidé de proposer notre application avec un business model disruptif en supprimant tous les freins à l’utilisation d’un TPE, c’est à dire : l’achat ou la location du matériel, l’abonnement au service, les couts fixes par transaction.
• Réglementaire : étant donné que nous évoluons sur un marché régulé, les points les plus complexes à gérer furent les réglementations bancaires française et européen, car nous impérativement être en conformité avec elles.

GB : A quel stade de développement en est l’entreprise ?
SL : L’application est déjà disponible depuis mars 2015, et les API depuis début octobre. Nous avons déjà une base de 6352 utilisateurs, et notre activité quotidienne est orienté sur les aspects marketings et commerciaux pour nous permettre l’acquisition de nouveaux clients avec un seul objectif en ligne de mire, qui est l’atteinte de nos objectifs en terme d’utilisateurs, de nombre de transactions, et de chiffre d’affaires.
En parallèle nous continuons les développements informatiques pour enrichir notre offre de services.

GB : Quelles sont les prochaines étapes de votre développement ?
SL : Les prochaines étapes de développements seront de poursuivre le recrutement de nouveaux clients, la structuration de l’entreprise, de poursuivre les évolutions de nos services, de développer EasyTransac à l’international et enfin de réussir une levée de fonds, qui nous permettra d’atteindre nos objectifs commerciaux et de déploiements.