Business Actor reçoit aujourd’hui Stéphane Marchal, fondateur et dirigeant de la marque Tim Smarc. Nouveau concept de prêt-à-porter masculin, Tim Smarc réalise et distribue les vêtements tout droit sortis de l’imaginaire de nos personnalités sportives et médiatiques. Stéphane nous explique comment et pourquoi il en est arrivé à créer Tim Smarc.

Tim Smarc_Logo


Charles de Cassan : Bonjour Stéphane, pouvez-vous d’abord vous présenter à nos lecteurs ?

Stéphane Marchal : Bonjour, je m’appelle Stéphane Marchal, je suis fondateur et dirigeant de la marque Tim Smarc. Plutôt curieux de nature, j’ai pu exercer un certain nombre de métiers à dominante commerciale. Il y a un an, j’ai quitté le poste de directeur commercial d’un groupe immobilier français pour me consacrer entièrement à la création et au développement de Tim Smarc. En plus de tout cela, je suis papa d’un fils de 14 ans ; et j’ai soufflé ma 42ème bougie cette année !


Charles de Cassan :
Racontez-nous l’histoire de Tim Smarc et ce qu’il en est aujourd’hui.

Stéphane Marchal : L’idée du concept de Tim Smarc m’est venue il y a un an, dans un train, en feuilletant un magazine généraliste, dans lequel une célébrité du sport étrangère posait pour une marque. J’ai imaginé et découvert quelques jours plus tard qu’aucune société ne réunissait un panel de personnalités du sport, autour d’une seule marque, en demandant à chacun de créer une collection de vêtements qui lui ressemble.

Beaucoup d’eau a coulé depuis… Et Tim Smarc est sur le marché depuis quelques semaines, dans quelques magasins de moyenne et haut de gamme, pour l’instant, en France. Le développement va s’accélérer en 2013, avec l’objectif de tripler le nombre de magasins dépositaires de la marque.


Charles de Cassan :
Que vous disent les personnalités que vous rencontrez lorsque vous présentez votre concept?

Stéphane Marchal : Je dois dire qu’au départ, elles sont très surprises ! On ne leur avait jamais proposé cela auparavant. Elles ont simplement eu l’occasion de donner leur nom à un vêtement existant ou de prêter leurs visages ou corps à une marque, le temps d’une photo. Ce qui est rémunérateur mais très restrictif pour eux.

Je leur explique alors que Tim Smarc est la seule et unique marque en France et dans le monde à leur proposer de créer librement la collection de leurs rêves. Des chaussures jusqu’au manteau, elles nous disent précisément ce qu’elles souhaitent créer. Notre travail est de concrétiser l’idée en un vêtement unique et de qualité.

Jean Galfione - Tim Smarc


Charles de Cassan : Plus personnellement, qu’est-ce qui vous a décidé à vous lancer dans ce projet ?

Stéphane Marchal : La naissance de ce projet coïncide avec une phase de ma vie professionnelle qui demandait du changement. Je souhaitais passer à autre chose, développer quelque chose personnellement. A 40 ans révolus, je pensais le moment opportun.


C
harles de Cassan : Quelles sont les grandes difficultés que vous rencontrez actuellement en tant qu’entrepreneur ?

Stéphane Marchal : Les difficultés que je rencontre sont celles que rencontre tout créateur d’entreprise. Trouver des financements, prioriser les investissements, et, malgré le caractère innovant de Tim Smarc, une arrivée sur un marché où, si l’on ne se démarque pas, on peut vite se noyer ! Seuls l’énergie que l’on déploie sans compter et le fait de ne pas renoncer font avancer et aboutir les choses.


Charles de Cassan : A ce jour, quelle est votre plus grande satisfaction ?

Stéphane Marchal : Je dirais simplement que d’avoir rassemblé Jean GALFIONE, Renaud LAVILLENIE, Vincent CLERC, Romain BARRAS et S-A-M-I autour d’un objectif commun est déjà une belle réussite. Et il y en aura d’autres, mais je ne peux rien vous le dire pour le moment !


Charles de Cassan : Qu’est-ce qu’internet et les communautés virtuelles apportent à TimSmarc aujourd’hui ?

Stéphane Marchal : Notre site, le webmagazine dédié à l’univers de la marque, ainsi que la présence de la marque sur les réseaux sociaux (Facebook) nous garantit une belle visibilité auprès du public. Plus qu’une vitrine, c’est certainement un accélérateur de business à terme. Nous accordons une importance capitale à la communauté Tim Smarc. Surprise dans un premier temps, puis curieuse, elle finit par totalement adhérer au concept.


Charles de Cassan : Quel est votre objectif pour cette année ? Et pour dans 3 ans ?

Stéphane Marchal : En 2013, nous souhaitons implanter la marque dans une centaine de magasins clients. Après une seconde levée de fonds composée d’investisseurs privés que nous prévoyons de lancer cette année, nous devrions débuter l’européanisation en 2015 et proposer nos produits sur plusieurs continents.


Charles de Cassan : Merci infiniment d’avoir répondu à nos questions. Peut-être ajouterez-vous un dernier mot avant de nous quitter ?

Stéphane Marchal : Merci Charles pour cette interview. Je vous donne rendez-vous dans un an, un bilan positif entre les mains et plein d’autres projets pour Tim Smarc !

Tim Smarc - Couv - FB