Sandrine Mourao, co-fondatrice de Tiki’Mee, accorde une interview à Business-Actor.

Logo-pour-applicarriere

Florent Hernandez : Une des tagline de Tikimee est de prendre en main votre e-réputation. Comment définiriez-vous l’e-réputation ?
Sandrine Mourao : Dans cette tagline, « La e-réputation » désigne la réputation qu’une entreprise ou un particulier a sur le web. C’est en quelque sorte l’image que les individus qui ne vous connaissent pas ont de

vous sur Internet. Elle peut vous servir comme vous desservir, il est important de prendre en main cette e-réputation, avant que quelqu’un d’autre ne le fasse à votre place, afin de montrer ce que vous souhaitez de vous ou de votre entreprise.
Pour les entreprises qui se lancent Tiki’mee peut être un moyen d’avoir une visibilité sur le web à moindre coûts, alternative efficace au site web. Pour une TPE, PME ou un grand groupe, Tiki’mee est un complément pour relayer les messages de communication importants à un instant T. A chaque entreprise son offre. Nous adaptons notre solution en fonction de la taille de la structure et ses enjeux. Nous accompagnons également certains de nos clients dans leur stratégie digitale de manière globale.
Ce qui est valable pour une entreprise l’est d’autant plus pour une personne.
9 contacts professionnels sur 10 sont recherchés sur Google après ou avant un meeting. Les informations remontées doivent donner envie à vos contacts de mieux vous connaître et de collaborer. Sur Internet chaque individu gère sa propre marque personnelle avec une identité visuelle propre.

Florent Hernandez : Avant de parler outils et mécaniques (dont ceux de Tikimee), auriez-vous des conseils simples que tout le monde peut mettre en oeuvre pour asseoir une bonne e-réputation ? Quels sont les pièges ou les erreurs typiques ?
Sandrine Mourao : On ne le répètera jamais assez mais la première chose à faire est de veiller, d’écouter, de suivre ce qui se dit sur votre prénom/nom ou sur votre entreprise. Commencez par interroger Google et voir ce qu’il sort de votre recherche. Si vous avez des articles ou sites qui vous citent à votre insu ou qui ne favorisent pas votre publicité personnelle, n’hésitez pas à les contacter directement pour leur demander de supprimer ces citations. Si vous manquez de temps ou si vous vous heurtez à des propriétaires de sites non coopérants, je vous invite à faire appel à une agence spécialisée.
Ensuite, il est essentiel de surveiller ces résultats grâce à une simple alerte Google en la complétant par quelques outils comme Mention (https://fr.mention.net/) ou encore un tout nouveau service en beta réputation

VIP (http://www.reputationvip.com/). Vous pouvez également tester régulièrement votre e-réputation avec votre score Youseemii et votre Google Score by Tiki’mee.
Surveiller est important, agir l’est tout autant.
Souvent, supprimer des liens sur Google n’est pas simple et peut être coûteux. Il existe une méthode pour repousser ces liens négatifs plus loin dans Google : la création de contenu positif sur vous et/ou votre société. Pour cela, vous avez des sites référents tels que Viadeo, Linkedin et/ou Doyoubuzz pour un CV professionnel, Twitter pour les curieux, Scoop-it, Pinterest et SlideShare pour les plus connectés. Ces profils sont bien référencés sur Google et permettent d’occuper les premiers résultats sur son nom et prénom. Lorsque vous avez des homonymes, il est préférable d’augmenter sa visibilité avec des profils qui sortent du lot voire de créer un blog ou un site web à son nom.
Lorsque votre présence est construite et que vous êtes à plusieurs endroits différents que vous ne parvenez plus à citer tous les sites sur lesquels vous êtes et toutes les activités que vous avez, pensez aux outils pour centraliser votre présence numérique (tels que Tiki’mee et about.me).
Enfin, que ce soit sur Tiki’mee, Twitter, Linkedin ou encore Viadeo, soignez votre photo de profil et assurez vous qu’elle renvoie l’image que vous souhaitez avoir sur le web. Il faut qu’elle soit de bonne qualité, reconnaissable en tout petit (différenciante) et que vous l’assumiez car elle ressortira dans Google Image.
Pour une entreprise, le logo doit également être de bonne qualité et se retrouver à l’identique sur tous les réseaux afin de favoriser la notoriété spontanée.

Florent Hernandez : Pour faire une analogie, est-ce que Tiki’mee est à l’e-réputation ce que LinkedIn est au networking (même si l’outil est devenu un élément important du mix de l’e-réputation) ? Pouvez-vous nous en dire plus sur les outils de Tikimee ?
Sandrine Mourao : C’est joliment dit. Nous pouvons dire ça oui.
Tiki’mee apporte différentes clés pour son e-réputation :

1- Un référencement optimisé sur les moteurs de recherche
2- Une interface spécialement étudiée pour le storytelling et la mise en valeur de son expérience, son activité et ses aspirations de manière originale est pertinente
3- Des fonctionnalités pour créer un profil et une communication en accord avec ce que vous souhaitez montrer sur Google, dans sa signature email et même sur ses cartes de visite. La personnalité et la culture d’entreprise peuvent ainsi s’exprimer
4- Une Url personnalisée
5- Une page web mobile à son image. Nous développons actuellement la possibilité pour tout individu ou société de créer son application mobile qui porte son nom. A suivre…
6- Des badges et Qrcodes qui représentent son Tiki’mee et qui peuvent être intégrés sur vos sites web, vos blogs, vos factures, vos affiches, etc.
Vous pouvez également tester votre Google Score et le comparer avec vos amis ici : http://www.tikimee.com/google-score

Florent Hernandez : Pour vous donner mon avis, je trouve que la force de Tiki’mee repose sur le fait que ce n’est pas un outil qui vient en opposition des mastodontes LinkedIn ou Viadeo (comme le tente des sociétés comme Remixjobs ou resumup) mais en addition pour simplifier, réunir et ajouter une part graphique personnelle à ces éléments. Est-ce que je me trompe ?
Sandrine Mourao : C’est tout à fait ça ! Nous ne les concurrençons pas, Tiki’mee est un complément qui permet d’en dire davantage sur soi ou plutôt de montrer sa personnalité ou son ADN autrement que par des mots. Nous proposons un outil mais c’est ce que les gens en font qui en fait la valeur. Le choix des images, la sélection et l’organisation de votre contenu et l’univers visuel créé sur Tiki’mee en disent bien plus sur vous. Tiki’mee est un profil qui vous ressemble et qui permet de créer LA première impression que vous souhaitez donner sur le web.
J’invite d’ailleurs les tiki’nautes à placer l’url de leur Tiki’mee sur leurs profils Viadeo, Linkedin ou encore Twitter pour permettre aux internautes d’en savoir plus sur eux et leur activité.
Tous les réseaux sociaux, les vidéos, les articles peuvent être regroupés sur Tiki’mee. Cela créé un point de contact unique qui évite de chercher les informations une à une sur Google. Cela permet également de créer une signature email plus organisée qu’une simple liste de liens « en sapin de noël » comme le dit Fadhila Brahimi.

bracelets QrcodeFlorent Hernandez : Pour paraphraser Bertrand Duperrin dans l’un de ses articles de son blog (http://www.duperrin.com/2012/12/04/social-business-quest-ce-qui-fonctionne-et-comment/) : « davantage qu’une stratégie d’adoption d’outils, c’est le développement de capacités nouvelles qui est tout l’enjeu de tels projets ». En parallèle de la mise à disposition d’outils, proposez-vous des services pour aider vos clients à s’en servir ?
Sandrine Mourao : Oui. Nous envoyons de une à deux newsletters par mois pour aider les tiki’nautes à améliorer leur profil et à l’utiliser de manière pertinente. Une FAQ et des tutoriaux sont mis à disposition et nous sommes à l’écoute des questions sur les réseaux sociaux et par email. Nous sommes reconnus pour notre réactivité.
Nous avons également des partenariats avec des coachs et des designers qui accompagnent les tiki’nautes dans leur stratégie et leur définition de charte graphique. N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez faire partie de notre réseau d’experts.
En BtoB, nous accompagnons nos clients dans le déploiement de la signature email sur tous les collaborateurs en commençant par un pilote sur les équipes marketing/communication, commerciales et relation client. Nous conseillons nos clients dans l’optimisation de la performance de leurs emails et dans l’intégration de Tiki’mee dans leurs stratégies globales. Un chef de projet s’adapte à la charte graphique, aux process et aux fonctionnements de l’entreprise pour un déploiement rapide et efficace. Enfin, nous mettons à disposition des outils de tracking pour mesurer le ROI.

Florent Hernandez : Sur votre carte de visite personnelle (http://team.tikilabs.com/sandrine-mourao), j’ai vu une autre tag line « trust your fingers ». Pourtant, j’ai l’impression que l’e-réputation n’est pas une chose simple à appréhender pour le commun des mortels (ce qui exclut de facto les personnes médiatisées). Je pense à une photo mal choisie, à un compte Twitter inactif ou un Facebook … Qu’en pensez-vous ?
Sandrine Mourao : Effectivement la e-réputation n’est pas simple à appréhender. Il est important de se poser les bonnes questions sur soi ou sa société pour en déterminer les objectifs de sa visibilité sur Internet et ses cibles avant d’en choisir les outils et la manière d’utiliser ces derniers.
Bien gérer votre e-réputation et votre personal branding, vous n’avez pas besoin d’être sur tous les réseaux sociaux, il faut les choisir en fonction de sa stratégie et s’en occuper. Il vaut mieux filtrer sa présence et être actif aux bons endroits que d’être partout.
Tiki’mee permet de rassembler vos présences et de vous montrer simplement en 6 slides. Les personnes n’étant pas visible sur Internet peuvent aussi se créer facilement une présence grâce à Tiki’mee. Ce profil en première page de Google et inséré dans votre signature email offre une première impression sur le web. Vous n’êtes pas obligés de mettre à jour votre Tiki’mee pour qu’il soit efficace et vous pouvez le brancher à des flux RSS pour un changement automatique.
En résumé, nous offrons la possibilité à tous de gérer sa e-réputation.

Florent Hernandez : Là encore, Si je peux me permettre d’être un peu impertinent, est-ce une bonne idée de mettre une photo qui appartient (apparemment) à votre vie privée dans un cadre professionnel sur cette même carte de visite ?
Sandrine Mourao : Il est possible de mettre une photo de la vie privée dans ses cartes de visite professionnelles car cela dépend de sa personnalité et de l’image que l’on souhaite véhiculer.
Parfois une photo « plus décontractée » peut aider à communiquer une image « cool », « disponible », « accessible ». A contrario une photo trop institutionnelle peut créer une distance trop importante. Cela dépend vraiment du rôle que nous avons dans l’entreprise. Une personne en marketing ou en relation client peut placer une photo plus originale qu’une photo du type « photomaton ». En revanche, dans des fonctions juridiques par exemple, il est important d’avoir une posture sérieuse avec une tenue plus stricte.

Florent Hernandez : Revenons à Tikimee. Quels sont les grands axes de votre stratégie de communication ? Quel est la cible de votre produit ? Pouvez-vous peut-être nous révéler des éléments de la stratégie d’e-réputation de Tikimee ?
Sandrine Mourao : L’offre disponible en ligne sur Tikimee.com est accessible à tous, mais elle est surtout destinée aux professionnels et aux petites entreprises qui veulent gagner de la visibilité et faire de leur e-reputation un levier pour leur business. Nous comptons, parmi nos clients, de nombreux journalistes, entrepreneurs, dirigeants, community managers, chercheurs d’emploi, personnes en reconversion, coach, petites entreprises.
Mais nous avons une offre spécifique pour les entreprises qui veulent démultiplier cette visibilité sur leurs collaborateurs, notamment au travers d’une signature d’entreprise 100% motorisée par Tiki’mee. Elle est déjà utilisée par des PME et grands groupes français et internationaux et se révèle extrêmement efficace en quelques semaines. Nous accompagnons ces entreprises dans la (re)définition de leur stratégie digitale, les aidons à définir des règles d’usage et à valoriser leur contenu via les signatures email ou les cartes de visites tikimee » des collaborateurs. En sommes, nous offrons aux entreprises un outil qui permet à chaque collaborateur d’être un ambassadeur de la marque tout en partageant leur expertise.

Aujourd’hui, nous visons en priorité :
– les cabinets de conseil où il est important de communiquer des informations sur la société aux clients afin de solliciter le cabinet pour d’autres prestations mais aussi de mettre en avant le consultant en interne (pour que le manager le place sur des missions) et en externe (afin de créer un lien de confiance entre le consultant et la société cliente)
– les sociétés de e-commerce qui envoient de nombreux emails et ont besoin d’augmenter les clics de leurs clients ainsi que d’analyser leurs actions
– les mutuelles et assurances qui ont besoin de services complémentaires pour fidéliser le client à distance
– les centres d’appels pour placer des produits

Florent Hernandez : Que nous prépare l’équipe Tiki’mee pour la rentrée 2013 ? Quelles vont être les nouveautés à venir ?
Sandrine Mourao : Tiki’mee est le fruit de l’expérience de l’équipe dans la navigation mobile et un besoin sur le marché de la marque personnelle. Tiki’mee est aujourd’hui très orienté Web et Web mobile, il nous manque l’application mobile native, téléchargeable sur les stores. La voilà qui débarque à la rentrée. Nous formerons des groupes de béta-testeurs pour confronter nos développements aux attentes des clients.
N’hésitez pas à me contacter sur smo@tikilabs.com ou sur Twitter @SandrineMourao pour faire partie de nos béta-testeurs privilégiés.
Nous étudions également des solutions pour améliorer encore nos statistiques et permettre d’avoir un tableau de bord plus précis. Des partenariats sont en cours…