Aujourd’hui sur Business Actor découvrez l’interview de Louis-Philippe Barban, co-fondateur et associé du site d’annonces immobilières professionnelles Geolocaux.

 

Florent Hernandez : Louis-Philippe Barban, pouvez-vous revenir brièvement sur votre cursus universitaire ainsi que sur votre parcours professionnel ?
Louis-Philippe Barban : Bien entendu. Après l’obtention de mon Master à l’Université Paris Dauphine, je débute ma carrière professionnelle en 2008 en tant que sales matières premières au sein de la salle de marché de la Société Générale à Paris. Ensuite, tout est allé très vite : après deux autres expériences en Angleterre (2009-2011) et en Espagne (2011-2013), je décide de me lancer dans une carrière d’entrepreneur en créant, avec Guillaume Acier et Yves Touzé, Geolocaux.

Florent Hernandez : Justement, pouvez-vous décrire, en quelques phrases, votre service ?
Louis-Philippe Barban : Avec Geolocaux, nous avons pour objectif de répondre à l’ensemble des problématiques immobilières des entreprises. Notre site optimise les recherches de locaux professionnels grâce à une carte interactive. Toutes les offres sont illustrées de photos, d’une description détaillée et d’un formulaire de contact. L’utilisateur peut aussi sélectionner l’emplacement de ses futurs bureaux grâce à l’intégration des tracés de lignes de transports en commun.

CPq8MRqVAAA9Sji

Florent Hernandez : Comment Geolocaux se différencie-t-il de ses concurrents ?
Louis-Philippe Barban : Comme son nom l’indique, Geolocaux se démarque… grâce à son outil de géolocalisation sur une carte ! L’utilisateur peut visualiser directement les offres dans leur environnement : sélection par zone ou quartier, navigation virtuelle à travers les rues, etc. Nous proposons également un service innovant : la prise en compte des lignes de transports en commun permettant de sélectionner ses bureaux en fonction des lignes desservies (Tramway, RER, Métro, Transilien, etc.).

Florent Hernandez : Quels sont vos clients cibles ?
Louis-Philippe Barban : Nos annonces sont destinées à tout type d’entreprises (TPE, PME, ETI, startups, etc.). Nous collaborons aujourd’hui avec une soixantaine de clients tels que Arthur Loyd, Regus, Savills ou Alex Bolton.

Florent Hernandez : Votre plateforme propose-t-elle d’autres services ?
Louis-Philippe Barban : En plus de la géolocalisation de nos annonces, nous avons mis en place un service en marque blanche, notamment pour Bnppre.fr, Sncfdeveloppement.fr et Orpientreprises.com, et une offre de Community Management pour des clients tels que Savills France, Alex Bolton ou encore DTZ Nancy.

Florent Hernandez : Qu’apprécient avant tout vos utilisateurs ?
Louis-Philippe Barban : Les clients sont particulièrement sensibles à la diversité des annonces postées sur le site et la mise en avant de leurs services. Nos offres en marque blanche et de Community Management les accompagnent également sur le web et leur permet de faire évoluer leur image.

Florent Hernandez : Votre activité semble se développer rapidement, quelle en est l’explication selon vous ?
Louis-Philippe Barban : L’année 2015 a été très riche, nous répertorions désormais près de 10 000 annonces, soit trois fois plus qu’en 2014 ! Nous avons également triplé notre liste d’annonceurs : nous en comptons plus d’une soixantaine aujourd’hui. Par ailleurs, Geolocaux a généré plus de 3 500 contacts cette année. Convaincus par ses résultats, nous avons décidé de développer de nouveaux marchés tels que Lyon, Marseille, Lille, Bordeaux, etc.geolocaux1

Florent Hernandez : Quels sont vos objectifs ?
Louis-Philippe Barban : Confortés par ces résultats encourageants, nous avons comme objectif de doubler le volume d’annonce ainsi que le nombre de clients et de générer au moins 5 000 contacts pour nos partenaires d’ici fin 2016. Nous prévoyons également de nous développer auprès de nouveaux marchés parmi lesquels Nantes, Toulouse, Rennes, Strasbourg ou encore Nice (Sophia Antipolis). Après avoir investi l’Île de France, nous voulons devenir un acteur incontournable dans tous les projets de recherches de locaux et nous réfléchissons déjà à un développement international, à commencer par la Belgique et/ou le Luxembourg.

Florent Hernandez : Où pouvons-nous vous retrouver sur le web?
Louis-Philippe Barban : Vous pouvez consulter le site www.geolocaux.com
Une vidéo de présentation de la société est également disponible à l’adresse :
https://www.youtube.com/watch?v=ERxGNNQEbr0