Jean-Paul Debeuret, créateur, en autre, de La Caravane des Entrepreneurs et de la TV des Entrepreneurs fait, aujourd’hui, l’honneur d’accorder une interview à Business Actor.

Florent Hernadez : Bonjour Mr Debeuret, merci d’avoir accorder un peu de votre temps à Business Actor. Pouvez-vous commencer par vous présenter brièvement ? Quelles sont vos activités ? Quel est votre parcours ?

Jean-Paul Debeuret : Fils d’agriculteurs berrichons, pour mes parents mon destin était de reprendre la ferme, mais, j’ai suivi une autre voie : diplômé d’une école supérieure de commerce, j’obtiens le diplôme d’expert comptable, très jeune, à 25 ans. Après 12 ans de salariat dans deux cabinets, épris de liberté je crée mon propre cabinet d’expertise comptable, E3C. 16 ans plus tard et 60 opérations de croissance externe réussies, E3C est le troisième cabinet d’expertise comptable franco-français avec 14 000 clients gérés par 700 collaborateurs répartis dans 80 bureaux en France.
Gérer une grande entreprise ne me passionnant plus, je vend E3C à Fiducial et crée la Caravane des Entrepreneurs, salon itinérant qui s’installe depuis 10 ans sur les places publiques pour prêcher la bonne parole en matière d’entrepreneuriat et accompagner les entrepreneurs.
Convaincu de l’émergence d’internet ( j’ai écrit le guide « votre PME.com » en 2000), je crée www.tvdesentrepreneurs.com, télévision de formation sur internet, qui propose 800 formations en vidéo, enregistrées par 150 experts praticiens de l’entreprise. www.tvdesentrepreneurs.com enregistre environ 30 nouvelles formations par mois, son catalogue dépassera 1000 formations fin 2013 soit plus de 250 heures de programmes.


Florent Hernadez : Pouvez-vous nous éclairer un peu sur le concept du site tvdesentrepreneurs.com ? Quel est la raison d’être de ce site ? A qui est-il destiné ?

Jean-Paul Debeuret :Les chefs d’entreprises ne se forment pas assez ce qui entraîne souvent des échecs (50% des entreprises s’arrêtent dans les 5 ans qui suivent leur création).
CaptureLes raisons principales sont le manque de temps, la sensation de perdre une journée si ils vont en formation. De plus ils ne veulent pas se retrouver dans la même salle que leurs concurrents et afficher leurs faiblesses.
De plus, les formations proposées sont souvent d’une durée trop longue et trop chères même si elles peuvent être financées (remplir un dossier de financement auprès de leur OPCA les rebute fortement)
Avec www.tvdesentrepreneurs.com nous prenons le contre pied de tous ces freins à la formation.

  • des formations courtes d’en moyenne 13 minutes( pour maintenir l’attention) , enregistrées en vidéo et sous forme d’interview (pour que cela soit vivant ), par des praticiens de l’entreprise ( pour que cela débouche sur de l’opérationnel).
  •  800 formations au total et bientôt 1000 , accessibles en totalité dans le cadre d’abonnements qui donne accès à l’ensemble du catalogue( parce que nous avons tous des faiblesses ou des projets différents) ;
  • les formations peuvent être étudiées sur ordinateur, tablettes, téléphone portable (plus besoin de se déplacer, on peut se former quand et où on veut)
  • des prix abordables, 9,5€HT l’abonnement d’une semaine, 249€ HT pour un abonnement d’un an soit 4,79€ la semaine (du fait de la mutualisation des coûts l’abonnement d’un an qui donne accès à 250 heures de formation, coûte le prix habituel d’une demi journée de formation dans une salle et il n’y a pas besoin de se déplacer)

Florent Hernadez : Les entrepreneurs n’ont pas forcément de temps pour se former, ils apprennent la plupart du temps sur le terrain, en faisant face aux difficultés qu’ils rencontrent. La Tv des entrepreneurs est-elle un moyen pour eux d’avoir accès à des connaissances simplement, qui peuvent leur éviter des pièges ?

Jean-Paul Debeuret : J’ai un projet : je me forme. Je ressens un faiblesse : je me forme.
Pour faciliter la sélection des formations à suivre nous avons créé 53 programmes de formations correspondants aux projets habituels des chefs d’entreprises. La différence c’est que je pourrai les suivre à mon rythme tout en continuant à m’occuper de mon entreprise et sans avoir à courir pour rattraper le retard de travail parce que je me serai absenté pendant une journée pour aller me former.

Florent Hernadez : Selon vous, quelles sont les principales difficultés pour entreprendre aujourd’hui .

Jean-Paul Debeuret : L’environnement politique français fait qu’on aime pas les patrons et le poids de l’administration est trop lourd
La pression fiscale et le coût du travail sont des vrais freins.
Je pense cependant qu’il est encore possible d’entreprendre en France. La preuve je suis créateur d’une star up et j’ai 62 ans.

Florent Hernadez : Si vous deviez donner 3 conseils à un jeune entrepreneur, quels seraient-ils ?

Jean-Paul Debeuret : Occupez vous de votre marché, de savoir quels seront vos futurs clients, quels seront vos avantages concurrentiels, comment vous arriverez à vous faire une place parmi des concurrents installés depuis des dizaines d’années.
Ne vous prenez pas trop la tête avec la comptabilité, le fiscal, le social. Il y a de très bons experts. Gagnez de l’argent en vous occupant de votre cœur de métier et payez les pour qu’ils vous conseillent et fassent ces travaux qui vous rebutent et pour lesquels vous n’êtes pas obligatoirement productif. Mais formez vous pour comprendre ce qu’ils font et vous disent, ne déléguer pas les yeux fermés.

Florent Hernadez : Sur la TV des entrepreneurs, avez vous eu des jeune créateurs d’entreprise dans vos abonnés, qui seraient revenir plus tard en tant qu’expert ? Qu’est ce que cela vous fait ?

Jean-Paul Debeuret : Non, mais j’ai beaucoup d’entrepreneurs que je rencontre dans la Caravane des Entrepreneurs ( salon itinérant que j’organise depuis 10 ans) et qui viennent me remercier pour ce que leur apporte la Caravane des Entrepreneurs et la TV des entrepreneurs.

Florent Hernadez : Enfin, pourriez vous nous donner quelques adresses web ou nous pourrions vous suivre ?

Jean-Paul Debeuret : www.caravanedesentrepreneurs.com, www.tvdesentrepreneurs.com, sur Viadeo, Twitter et Facebook.