Gregory Nicolaïdis, fondateur de Welovewords et de Youloovewords, a accepté d’accorder une interview à Business-Actor.

Florent Hernandez : Bonjour Mr Nicolaïdis, merci de nous accorder cette interview sur Business Actor. Pouvez-vous commencer par vous présenter brièvement à nos lecteur, votre parcours, votre activité ?
Gregory Nicolaïdis : Bonjour, je suis diplômé de l’ESCP Europe promo 2002, originaire de Saint -Etienne, spécialiste des industries créatives, des marques et du content marketing. J’ai notamment travaillé au service Marketing d’Universal Music pendant 5 ans et je suis depuis peu lauréat du réseau entreprendre. J’ai fondé WeLoveWords, la première communauté d’auteurs-rédacteurs en ligne, et nous venons de lancer YouLoveWords, notre plateforme de production de contenus écrits.

welovewords

Gregory Nicolaïdis, fondateur de Welovewords et de Youlovewords a accepté d’accorder une interview à Business-Actor.

Florent Hernandez : Vous avez donc fondé il y a quelques temps WeloveWords, pouvez-vous nous en dire un peu plus sur cette société, quelle est l’activité ?
Gregory Nicolaïdis : WeLoveWords est la première communauté en ligne destinée aux auteurs-rédacteurs. Nous proposons aux romanciers, scénaristes, blogueurs, journalistes, concepteurs-rédacteurs de publier leurs contenus via une interface qui leur est dédiée. Nous leur proposons une batterie d’outils communautaires et techniques notamment un service de dépôt de textes en ligne qui leur permet de déposer leurs contenus chez nous et d’en justifier l’antériorité de création.

Florent Hernandez : Plus récemment, vous êtes à l’origine de YouLoveWords. Quelle est la différence avec WeloveWords ?
Gregory Nicolaïdis : YouLoveWords propose un modèle inédit de production de contenus écrits sur mesure, l’éclosion d’une nouvelle forme de créativité au service de nos clients. YouLoveWords s’appuie pour cela, sur WeloveWords, sa communauté active de + de 12 700 auteurs-rédacteurs dont les expertises métiers et les talents sont riches et variés. 30 nationalités sont représentées sur notre plateforme et nous misons sur notre diversité / réactivité / pertinence.

Florent Hernandez : A qui s’adresse votre service ?
Gregory Nicolaïdis : Nous nous adressons aux agences, aux marques, aux régies, aux industries créatives et aux médias en demande de contenus écrits sur mesure. Pour se différencier nos clients sont aujourd’hui obligés de produire des contenus originaux, LEURS contenus. Le contenu est devenu la publicité de nos clients et ils nous font confiance pour les aider à les produire. Nous travaillons sur des sujets très actuels et variés : le brand content, le content marketing, la production de contenus SEO.
Nous collaborons notamment avec : Danone, Hennessy, Les Echos, Volkswagen, Universal Music, Flammarion,…

youlovewordsBlack-3cbacca6b5f9825f8a20434d5fc7c5c6

Florent Hernandez : Nous savons tout les deux que le contenu est roi sur Internet, que c’est la base d’une bonne présence digitale. Comment assurez-vous la qualité suffisante des contenus que vous créer à vos clients ?
Gregory Nicolaïdis : Nous avons qualifié notre base d’auteurs depuis maintenant trois ans et nous sommes vraiment en mesure de missionner les plumes les plus adaptées aux besoins de nos clients.

Florent Hernandez : Lorsque vous créez des contenus pour vos clients, comment gérer vous l’aspect droit d’auteur ?
Gregory Nicolaïdis : Nous sommes particulièrement pointilleux sur le sujet et demandons vraiment à nos auteurs de proposer des créations originales, nous luttons évidemment contre le duplicate content et sommes en train de développer des outils qui nous permettront d’identifier rapidement tout contenu douteux.

Florent Hernandez : Quelles sont les ambitions de votre société pour les prochaines années ?
Gregory Nicolaïdis : Nous souhaitons devenir le leader européen de la production, la correction et la traduction de contenus de qualité sur internet.

Florent Hernandez : Si vous deviez donner 3 conseils pour créer un bon contenu sur le web, pour un blog d’entreprise par exemple, quels seraient-ils ?
Gregory Nicolaïdis : Le contenu doit être différenciant, coller à l’image de la marque qui le diffuse et être optimisé pour le référencement naturel.

Florent Hernandez : Enfin, ou est ce que nos lecteurs peuvent trouver plus d’info sur votre activité ?
Gregory Nicolaïdis : Rendez-vous sur www.youlovewords.com et sur notre www.facebook.com/youlovewords !