Business Actor vous propose l’interview de Fabrice Derepas, fondateur de TrustInSoft et lauréat de l’édition 2013 du concours NETVA.

logo_tis_600_87

Florent Hernandez : Fabrice Derepas , bonjour, merci d’accorder cet entretien à Business Actor. Pouvez-vous nous présenter votre parcours ?
Fabrice Derepas : Après mes études à Polytechnique j’ai commencé une carrière dans l’industrie télécom en grand groupes et dans les services en lignes plutôt en start-up. Puis j’ai fait le choix de rentrer au CEA, un organisme de recherche qui met l’accent sur le transfert industriel. Avec mon équipe de recherche nous avons développé des méthodes permettant de produire efficacement du logiciel fiable dans les secteurs aéronautiques et nucléaires.

Florent Hernandez : Parlez –nous de TrustInSoft, comment s’est bâti le concept ?
Fabrice Derepas : Nous étions satisfait des méthodes et des outils que je viens de mentionner que nous avions développé au sein du CEA. Puis nous avons constaté que ces méthodes pouvaient bénéficier à d’autres secteurs : smartphones, les boîtiers type Livebox ou Freebox, les systèmes de contrôle industriel. Il fallait que l’activité prenne de l’ampleur, pour cette raison nous avons créé TrustInSoft

Florent Hernandez : A qui s’adresse votre entreprise ?
Fabrice Derepas : Notre entreprise s’adresse aux concepteurs de logiciel et aux personnes qui intègrent du logiciel dans leurs équipements, tels le compteur électrique intelligent ou les smartphones.

Florent Hernandez : A quel problème répondez-vous ?
Fabrice Derepas : Aujourd’hui, les pirates disposent de moyens très sophistiqués pour effectuer des attaques informatiques. Nos outils et nos méthodes permettent de garantir que certaines attaques ne seront pas possibles. Nous permettons donc à nos clients d’augmenter la fiabilité de leurs produits.

Florent Hernandez : Avec quels objectifs partez-vous aux USA ?
Fabrice Derepas : Tout d’abord il y a un début d’ancrage aux États-Unis, où la NASA et d’autres acteurs américains utilisent déjà notre technologie. De plus, les États-Unis rassemblent 40% du marché mondial de la cybersécurité. L’objectif est de systématiser notre approche en élargissant notre base de prospects, pour à moyen terme ouvrir une filiale.

Florent Hernandez : Merci de nous avoir présenté votre concept. Où peut-on suivre votre actualité ?
Fabrice Derepas : Le plus simple est d’aller sur la rubrique news sur http://trust-in-soft.com !