Benoit Massé, fondateur de AllyPrime offre à Business Actor un interview exclusive.

Waly Diatta : Bonjour Benoit Massé, et merci d’accorder cette interview à business Actor. Pouvez-vous vous présentez à nos lecteurs et éventuellement nous parlez de votre parcours ?
Benoit Massé : Bonjour Waly. Mon parcours est original puisque j’ai un double diplôme en recherche et en commerce. J’ai fait un Master de recherche en Biologie à Nantes, en profitant d’échanges avec Berlin et Seattle. J’ai ensuite appris le métier de la vente en formation à Grenoble à BioTechCo. J’ai commencé par travailler pour l’industrie pharmaceutique en Allemagne, en développant une start-up française sur place. J’ai ensuite rejoint une équipe 100% allemande dans une société de diagnostic, filiale de Qiagen. L’adaptation ne se fait jamais sans accroc, mais au final l’expérience est positive, et je reste basé en Allemagne.

Waly Diatta : Vous êtes le fondateur de AllyPrime comment est né le concept et cela dans quel but ?
Benoit Massé : L’idée de fonder AllyPrime a germé en 2008, à la suite de nombreuses discussions avec Robin Zentkowski, qui est le co-gérant d’AllyPrime. Nous partageons la même passion pour le business et pour l’innovation. Robin a accompagné des entreprises pour définir et mettre en place des stratégies à fort impact notamment par l’implantation commerciale en Chine. Nous avons remarqué que les entreprises et start-ups françaises ont un réel besoin d’accompagnement de leur business model, dans le but de créer plus de valeur notamment par l’internationalisation. Il faut savoir qu’après implantation à l’étranger, la maison mère française connait une progression de son chiffre d’affaires de 8,03%, en moyenne, en plus du chiffre d’affaires réalisé à l’étranger.

Waly Diatta : Quels sont les objectifs de AllyPrime ?
Benoit Massé : Nous voulons, par une offre de services ciblée et une structure adaptée, apporter à nos clients PME et start-ups, des prestations de conseil et d’accompagnement d’un niveau de qualité aujourd’hui réservé aux clients de grands cabinets de conseil et aux grands groupes multinationaux. Nous avons pour objectif d’apporter à nos partenaires une valeur ajoutée qui aille au-delà de leurs attentes, grâce à notre appui pour le développement de leurs projets et leurs démarches de levées de fonds.

image001Waly Diatta : Vous évoluez dans un secteur où il existe une forte concurrence, pourquoi évoluez en indépendant là où d’autres nouent des partenariats ? Est-ce un choix stratégique où c’est une façon de vous distinguer ?
Benoit Massé : L’indépendance est en effet un choix stratégique de notre part, pour éviter une lourdeur de prise de décision et pouvoir travailler vite. C’est aussi rester flexible pour nous adapter au mieux aux contraintes particulières de nos clients. Enfin, c’est avoir le choix de notre entourage, pour s’appuyer sur un réseau d’expertises vraiment pertinentes pour améliorer davantage la qualité de nos actions.

Waly Diatta : Quelles sont les services proposés par AllyPrime ?
Benoit Massé : L’ensemble de nos services visent à la création de valeur. Nous réalisons des implantations ou des études préliminaires aux implantations à l’étranger, notamment en Chine et en Allemagne. Nous avons aussi un service de formation aux techniques de vente adaptés aux services et produits complexes. En effet, j’ai pu, lors de mes expériences dans la vente de produits destinés à l’industrie pharmaceutique, développer des techniques de ventes pour des produits complexes et innovants, qui ont un processus de vente bien particuliers. Une formation adaptée peut permettre d’augmenter les ventes de 30 à 40%.

Waly Diatta : Parlez-nous de vos méthodes d’analyse d’audit développés par vos équipes pour accompagner votre clientèle
Benoit Massé : Nous voulions développer une approche d’audit pour plusieurs raisons. Premièrement, nous souhaitions un rendu plus visuel, qui permette en un coup d’œil de déterminer les forces d’un business model, pour capitaliser sur ces forces, et anticiper les faiblesses. Cela nous aide à déterminer la faisabilité d’un projet de développement à l’international, et nous permet de bien comprendre la position de l’entreprise face à sa concurrence lorsque nous faisons une formation en vente. Un de nos modèle est détaillé sur notre site et utilisable par tous ceux qui s’y intéressent.

Waly Diatta : Quelle est la différence entre vos méthodes et ceux de la concurrence ? et quelles sont les avantages qu’on peut en tirez ?
Benoit Massé : Concrètement, toutes nos méthodes sont pensées pour ajouter de la valeur en donnant à nos clients un avantage compétitif. Pour vous donner un exemple, nous avons développé une méthode d’analyse de la performance de la R&D à t+5 ans, qui nous permet de prévoir l’avantage concurrentielle des entreprises, et donc de prévoir leurs ventes.

Waly Diatta : Certes vous avez des méthodes personnalisés en fonction de vos clients mais quels sont les fonctions clés que vous essayez d’influencer pour garantir le succès des projets de vos clients ?
Benoit Massé : J’ai passé plusieurs années à assurer la vente dans le secteur du diagnostic, et pour moi, tout travail d’accompagnement doit se répercuter à terme sur les ventes. C’est pour cela que nous misons beaucoup sur la formation de la force commerciale, en France comme à l’international.

Waly Diatta : En parlant de succès quelles sont vont plus grandes satisfactions en termes de projets aboutis ?
Benoit Massé : Nous avons conseillé un acteur du secteur immobilier pour les séniors réalisant un chiffre d’affaire de 1,6 milliard d’Euro dans le cadre de son expansion in Chine. Le projet, dirigé par mon associé M. Robin Zentkowski, a été une réussite totale, ce qui valide notre méthodologie, et notre approche dans sa globalité. Également, nous avons conseillé une société familiale fabricant des produits cosmétiques, et avons pu là aussi excéder leurs attentes. Ce n’est pas tant la taille du projet qui nous passionne, mais les résultats concrets que nous sommes capable de délivrer.

Waly Diatta : Les réseaux sociaux occupent-ils une place importante dans votre méthodologie de travail et comment les utilisez-vous ?
Benoit Massé : Notre communication s’oriente vers les dirigeants d’entreprises, les cadres dirigeants ainsi que les spécialistes des secteurs dans lesquels nous sommes actifs. Il faut communiquer clairement l’arsenal méthodologique que nous possédons, et afficher nos résultats dans le respect de la confidentialité. Les réseaux Linkedin, Viadéo et Xing nous permettent de publier nos études sectorielles, qui seront lues par nos futurs partenaires. Nous avons fait le choix de centraliser l’information sur notre site internet, car nous préférons consacrer notre temps à parfaire la justesse de nos analyses.

Waly Diatta : en parcourant votre site web AllyPrime, on découvre à la section financement des offres très intéressantes pour les start-ups et les PME. Pouvez-vous nous apportez plus de précisions ?
Benoit Massé : L’objectif d’AllyPrime est de révolutionner le conseil, en offrant un service d’exception à des structures qui ne pouvaient jusqu’à présent en profiter, comme les PME et les start-up. Nous représentons des investisseurs qui nous font confiance dans le choix des investissements, puis, nous utilisons nos connaissances du secteur pour aiguiller le business model et augmenter la création de valeur de l’entreprise.

Waly Diatta : Où peut-on contactez AllyPrime ?
Benoit Massé : Sur Paris, ou encore sur Constance, si vous préférer l’air des Alpes et la nature ! Également sur la belle région Nantaise, qui nous a vus grandir. Passez-nous quand même un coup de fil avant ; nos coordonnées sont sur le site www.allyprime.com

Waly Diatta : Une dernière, si vous vous devriez définir AllyPrime en 1 mot ce serait lequel et pourquoi ?
Benoit Massé : L’empathie. C’est une valeur essentielle d’AllyPrime, car au-delà des chiffres et des analyses, il y a les employés qui dépendent de la réussite des entreprises françaises. Avoir de l’empathie, c’est la première étape de la compréhension.