La tendance est à la digitalisation : boutiques connectées, click and collect, réalité augmentée… Un objectif : faciliter la vie du prospect et enrichir son expérience consommateur. Parmi les entreprises qui ont déjà intégré ce phénomène à leur stratégie de développement, une start-up, CinéGV. Le principe ? Proposer un service de location de films et séries dans les grandes gares TGV. Ainsi, en 30 secondes, vous pouvez télécharger le film de votre choix sur clé USB et le visionner tranquillement durant votre voyage. Envie d’en savoir plus ? Business Actor est parti à la rencontre de Benoît Chéreau, l’un des co-fondateurs de CinéGV…

Noëmie Martinez: Benoît Chéreau bonjour et merci d’accorder cette interview à Business Actor. Après avoir travaillé à la direction de Bouygues Telecom pendant plusieurs années et occupé le poste de directeur général adjoint du Groupe Canal +, qu’est-ce qui vous a poussé à devenir aujourd’hui votre propre patron en créant CinéGV ?

Benoît Chéreau : Etant entre deux missions, mon fils m’a dit : «tu cherches quelque chose à faire, j’ai une idée de business pour toi : proposer des films à télécharger sur des clés USB pour des voyages en train ». J’ai creusé et trouvé que ça avait un vrai potentiel …

Noëmie Martinez : Pour ceux qui ne connaissent pas encore CinéGV, pouvez-vous présenter brièvement le concept ?

Borne CinéGVBenoît Chéreau : CineGV implante dans les gares, les aéroports … des bornes proposant le téléchargement d’un film ou d’une série sur une clé USB ou une carte micro SD (fournies par le client ou par la borne) en 30 à 90 secondes suivant le support utilisé. Le choix se fait parmi 500 films et séries pour le même prix que la VOD : par exemple 3,99€/ 4,99€ la location d’un film récent.

Noëmie Martinez : Quels sont les grands spots où nous pourrons trouver des bornes CinéGV ?

Benoît Chéreau : Grandes Gares TGV, Aéroports, Grandes Galeries Commerciales

Noëmie Martinez : Concrètement, comment ça marche ? Une fois mon film téléchargé et visionné, est-ce que je peux le conserver et le visionner à nouveau ? Où est-il directement supprimé à la fin du visionnage ?

Benoît Chéreau : Il faudra tout d’abord installer l’application CineGV sur son PC ou sa tablette avant de pouvoir télécharger des films sur une borne. On pourra ensuite le regarder autant de fois qu’on veut pendant 48 heures sur le PC ou la tablette choisi au moment du téléchargement.

Noëmie Martinez : CineGV est en train de réaliser une levée de fonds de près de 220 000 €. Aujourd’hui, pourquoi faire le choix d’un financement participatif via Particeep plutôt qu’un financement traditionnel ?

Benoît Chéreau :L’essentiel de cette levée de fonds va provenir de réseaux de Business Angels. Particeep.com permet d’accéder à d’autres investisseurs intéressés par les start-up qui n’appartiennent pas à ces réseaux.

Noëmie Martinez : Je crois savoir qu’il vous manque encore 52 000 € pour atteindre votre objectif de financement. Que diriez-vous à de potentiels business-angels qui hésiteraient encore à investir dans CineGV ?

Benoît Chéreau : Le service est prêt à être lancé. CineGV va connaitre un grand succès commercial. C’est le moment de rentrer tant que la valorisation est celle d’une start-up à ses débuts

Noëmie Martinez : Merci Benoît d’avoir répondu à nos questions. Que peut-on vous souhaiter pour la suite ?

Benoît Chéreau : De pouvoir enchanter de nombreux clients. Si c’est le cas, le reste de ce qu’on peut souhaiter viendra tout seul.

Pour ceux qui souhaiterait en savoir plus sur CinéGV, voire même y apporter une aide financière, voici les liens qui pourront vous être utiles :

http://cinegv.com/

http://blog.particeep.com/levee-de-fonds-cinegv/