Arnaud Desrentes, co-fondateur de l’entreprise Exoès et lauréat de l’édition 2013 du concours NETVA, nous fait l’honneur d’accorder une interview à Business-Actor.

Capture

Florent Hernandez : Arnaud Desrentes, merci d’accorder cet entretien à Business Actor. Pouvez-vous nous présenter votre parcours ?
Arnaud Desrentes : Ingénieur motoriste, j’ai commencé ma carrière chez PSA Peugeot-Citroën en tant que responsable de la consommation et des émissions polluantes de la gamme Diesel. C’est à ce moment que j’ai eu l’envie d’améliorer les rendements de moteurs existants. En effet, un moteur thermique rejette environ 36% du carburant introduit dans le réservoir sous forme de chaleur dans les gaz d’échappement. Et c’est dans tous les domaines de l’énergétique le même gaspillage : pour la production d’électricité, pour les process industriels, plus des 2/3 des ressources en énergie primaire de la planète sont perdues sous forme de chaleur !
J’ai donc rejoint une start-up, Exosun, en 2007. J’étais alors chef de projet pour un système de conversion de chaleur en électricité. Après 2 années de R&D et des analyses de marché, j’ai créé la spin out Exoès avec 2 associés.
Je suis ingénieur diplômé des Arts & Métiers et de l’IFP school (anciennement Pétrole et Moteurs).

Florent Hernandez : Parlez –nous d’Exoes, comment s’est bâti le concept ?
Arnaud Desrentes : Exoès est un provider de technologies de conversion de chaleur en électricité depuis sa création en mai 2009.
Aujourd’hui nous développons EVE, Energy Via Exhaust, un système de récupération de chaleur des gaz d’échappement qui réduit jusqu’à 15% la consommation d’une voiture ou d’un poids lourds.

eveFlorent Hernandez : Pouvez-vous nous dire ce qu’EVE peut apporter aux consommateurs ?
Arnaud Desrentes : Pour la première fois dans l’histoire, la consommation des automobiles et des poids lourds va être réglementée. A commencer par les Etats-Unis et les poids lourds en 2016 puis l’Europe, la Chine, le Japon et les Etats-Unis pour les voitures à partir de 2020.
Les pénalités financières envers les constructeurs dont les gammes de véhicules consommeront trop s’avèrent très élevées et peuvent atteindre des milliards de dollars par an.
Or les objectifs fixés par les gouvernements sont très difficiles à atteindre pour un coût raisonnable avec des technologies sur étagères.
EVE, qui réduit la consommation de carburant jusqu’à 15% en récupérant les pertes des gaz d’échappement est le système d’hybridation universelle le moins cher du marché.
Pour un poids lourds, par exemple, le retour sur investissement se fait en moins d’un an et demi.

Florent Hernandez : A qui s’adresse votre entreprise ?
Arnaud Desrentes : Nos clients sont les équipementiers automobiles et poids lourds.

Florent Hernandez : Pensez-vous que le marché américain soit demandeur en ce qui concerne votre secteur ?
Arnaud Desrentes : Le driver est très puissant puisqu’il s’agit d’une contrainte légale et financière votée depuis 2 ans par l’EPA et la NHTSA pour les poids lourds et ce dès 2016. Il y a donc une très forte attractivité de ce marché.
Notre plus gros contrat à ce stade a d’ailleurs été signé avec une société américaine.

Florent Hernandez : Où pouvons-nous vous retrouver sur le web ?
Arnaud Desrentes : www.exoes.com et sur twitter @ Exoesrankine