Business-Actor vous propose de découvrir l’interview d’Alexandre Durain, co-fondteur de l’évenement web de la région PACA : le Web In Provence.

Pauline Sicard : Bonjour Alexandre Durain, merci d’accorder un peu de temps à Business Actor.
Pouvez-vous commencer par vous présenter brièvement ? Qui êtes-vous ? Quel a été rapidement votre parcours pour arriver là où vous en êtes aujourd’hui ?
Alexandre Durain : Je fais partie des fondateurs du WIP avec Florent Hernandez et Stéphane Martin. Je suis actuellement président de SoBuzz que nous avons créé fin 2011 avec 2 de mes anciens élèves de l’École des Mines ayant gagné un concours à l’innovation.

Je suis avant tout un passionné du Web et de la création d’entreprise. J’ai réalisé mes premiers sites Web en 1997 en HTML quand j’étais salarié au CERN à Genève puis rapidement j’ai créé un des premiers Cyber Café pour transmettre ma passion.

Ensuite le chemin était tout tracé. J’ai créé mon activité de responsable informatique Freelance. J’ai ensuite créé avec 6 associés sur Avignon une SSII dédiée au logiciel libre.
En 2007 je suis rentré au CJD en créant la section de l’Aude qui m’a permis de me former au métier de dirigeant. J’ai ainsi clôturé mon activité de Freelance pour lancer OptraGroup une agence digitale qui, parti de rien, compte à ce jour plus de 100 clients fidèles et que je suis en train de céder à mon principal associé.

Pour ceux qui veulent plus de détail j’ai essayé de mettre tout ça sur Linkedin : http://www.linkedin.com/in/adurain

logo_WIP_flat

Pauline Sicard : Vous êtes co-fondateur du premier évènement web d’envergure de la région Aix-Marseille, voir PACA. Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur cet évènement ? Quel est son positionnement, son but, ses objectifs ?
Alexandre Durain : Le Web in Provence alias le #WIP a pour objectif de réunir les Pros du Web en Provence pour partager ensemble les dernières tendances du Web selon 3 axes qui sont :

  • #WebDesign
  • #WebMarketing
  • #TechnoWeb

Notre premier rendez-vous, le 18 février, sur la Conception Web Multi Device sera ainsi l’occasion de placer la barre très haute et d’impliquer tous les acteurs du Web.

La qualité du contenu et l’observation des toutes dernières tendances du Web constituent l’axe principal de l’évènement.

A chaque #WIP un temps sera bien entendu réservé au Networking avec si possible des animations conviviales visant à faciliter les rencontres et à briser la glace. Enfin, l’équipe des fondateurs est aussi très attachée à la convivialité, la simplicité et la qualité de l’accueil.

Nous espérons d’ailleurs que ce mix entre contenus de poids, convivialité et networking permette au #WIP de prendre une envergure nationale voir Européenne.

Pauline Sicard : Le WebInProvence est semble-t-il un évènement ayant pour vocation de regrouper de manière récurrente les acteurs du digital provençal. La région est-elle riche d’un point de vue digital ? Cet évènement est-il censé révéler au grand public cette richesse régionale ?
Alexandre Durain : En effet, si nous rencontrons le succès attendu, nous souhaitons organiser deux #WIP par an. L’un au printemps et l’autre à l’automne. La région PACA est déjà très riche de compétences et d’acteurs innovants. Notre société So-Buzz est accompagnée par Marseille Innovation qui regroupe des dizaines d’entreprises innovantes. On peut y ajouter tous ceux comme Socialymap et bien d’autres qui font leur chemin en dehors de toute structure d’innovation. Les chercheurs de Marseille et d’ailleurs, de Luminy ou de l’École des Mines sont autant de ressources qui peuvent alimenter nos évènements, tout en gardant l’esprit pragmatique de l’entreprise.

Je crois que nous avons largement de quoi faire en PACA mais j’aimerai cependant que nos voisines le Languedoc Roussillon, la région Rhône Alpes ou même nos amis Parisiens (et oui on peut être à Marseille et avoir des amis à Paris ;) ) puissent se joindre à nous dans une ambiance qui change des habituels salons, colloques et séminaires qui manquent souvent de convivialité.

J’en profite pour lancer un avis à nos amis musiciens, performeurs ou autres artistes qui pourraient venir mettre de l’ambiance ou apporter des sensations entre nos activités plutôt intellectuelles et business.

Pauline Sicard : La première édition du WebInProvence aura lieu le 18 février, dans les locaux de Group’Union à Marseille. Qu’envisagez-vous pour les prochaines éditions ? L’évènement va-t-il évoluer ?
Alexandre Durain : Nous espérons bien que le #WIP puisse évoluer vers un format regroupant environ 100 professionnels en avril et 200 cet automne, toujours dans cet esprit de professionnalisme, de prospectivisme et de convivialité.

Mais pour l’instant nous n’en sommes qu’à la première édition. Ce premier évènement le 18 février se veut fondateur et modeste pour lancer le concept et réunir les premiers éléments de l’équipe d’animation. Avis aux sponsors et aux bénévoles.

Si tout se passe comme prévu chaque édition devrait monter petit à petit en puissance pour créer plus de contacts entre pros, plus de business entre entreprises et plus de visibilité pour tout le monde en général.

Pauline Sicard : Merci Alexandre pour ces réponses. Pouvez-vous nous donner quelques liens pour les personnes intéressées ?
Alexandre Durain : Bien entendu l’incontournable site http://www.webinprovence.fr/ qui vous donnera toute l’actu ainsi que les liens vers le formulaire d’inscription, le Twitter et la page Facebook.

Venez nombreux, on compte sur vous.