Parmi la collection Boîte à outils chez Dunod, Business Actor vous propose de découvrir Cyril Bladier, auteur du livre « La boîte à outils des réseaux sociaux »[1].

Ouvrage pédagogique et pratique pour découvrir les réseaux sociaux dans un environnement professionnel, celui-ci dresse un panorama complet des réseaux sociaux à travers des questions et des réponses pertinentes tout en restant accessible à tout public.

Comment fonctionnent les réseaux sociaux ? Comment exploiter les réseaux sociaux pour recruter ? Comment maîtriser sa présence sur les réseaux sociaux ? Voici quelques questions que beaucoup se posent et auxquelles Cyril Bladier apporte des réponses à travers ce livre.

Composé de dossiers, de schémas et d’exemples concrets, « La boîte à outils des réseaux sociaux » porte très bien son nom et va vous permettre de mieux appréhender votre stratégie sur les réseaux sociaux, que ce soit pour votre personne ou pour votre entreprise ou marque.

Partons à la découverte de son auteur, Cyril Bladier à travers mon interview :

Elise Boisquillon : Bonjour Cyril. Pouvez-vous vous présenter aux lecteurs de Business Actor. Qui êtes-vous et quel est votre parcours ?

Cyril Bladier : J’ai une formation en Ecole de Commerce complétée par un Executive MBA à HEC. J’ai exercé des responsabilités de Direction Commerciale et Marketing dans l’univers Business to Business pendant une quinzaine d’années en ayant en parallèle à mettre en place des projets web.

Fin 2009, j’ai créé l’agence Business-on-Line dont le métier est d’aider entreprises, cadres et dirigeants à optimiser les leviers web dans leur vie professionnelle.

EB : Vous avez sorti en février dernier, le livre intitulé « La boîte à outils des réseaux sociaux ». Pourquoi avoir écrit un ouvrage sur ce sujet ?

CB : J’ai constaté qu’il existait plusieurs livres sur les réseaux sociaux qui traitaient des usages voire d’aspects sociologiques. On y apprenait d’où viennent les réseaux sociaux et qu’ils servent à développer sa visibilité, son employabilité ou son business. Mais aucun ne disait concrètement comment utiliser les différents outils. Devant son PC, avec un livre en main, il était difficile de comprendre comment utiliser Facebook pour se faire recruter, LinkedIn pour communiquer ou Viadeo  pour vendre. J’ai donc voulu un livre pédagogique qui permette à chaque professionnel de savoir quels outils utiliser (et comment) en fonction de ses besoins. J’ai également demandé à différents professionnels de grands groupes (Orange, L’Oréal, Coca-Cola, Danone, BNP, Société Générale…) mais aussi des indépendants ou des cadres d’expliquer au travers de cas pratiques quels étaient leurs usages des différents outils.

EB : Présenté sous forme de fiches pratiques dédiées aux médias sociaux, à qui est destiné ce livre ?

CB : Il est destiné à tous ceux qui peuvent avoir un besoin de ces outils dans leur vie professionnelle. Les étudiants et jeunes diplômés y trouveront des éléments pour trouver leur premier emploi ou pour comprendre comment utiliser pour leur employeur ces outils qu’ils maîtrisent à titre personnel. Les cadres en activité comprendront comment être plus visibles pour développer leur employabilité et comment être plus performants. Les cadres en transition auront des éléments pour faciliter leur retour à l’emploi. Les dirigeants comprendront comment appréhender ces outils en interne et pour le déploiement de leur entreprise. Les entrepreneurs et les indépendants auront des éléments pour communiquer et développer leurs ventes.

EB : L’un des dossiers de ce livre est consacré exclusivement à Facebook. Pourquoi ce choix ?

CB : Facebook est la plateforme qui a tout bouleversé. Sans Facebook, les réseaux sociaux n’auraient peut-être pas pris une telle importance. Facebook est LA plateforme de référence. Et du fait de sa place aujourd’hui, chaque entreprise (chaque cadre ?) doit se poser la question d’y être.

EB : Vous évoquez également le calcul de la mesure de l’influence. Quels sont, pour vous, les principaux critères à prendre en compte pour mesurer son influence en ligne ?

CB : L’influence n’est pas une question d’audience. La taille de l’audience (nombre de fans ou de followers) n’est pas directement liée à l’influence. Quelqu’un qui est influent est quelqu’un qui réussit à engager (mobiliser) son audience. On peut avoir une communauté de 1 000 personnes qui partage ce qu’on leur communique ou une communauté de 25 000 qui se contente de lire sans partager. L’influence est cette capacité à faire en sorte que le contenu qu’on publie soit partagé, « liké », tweeté, retweeté… Pour être influent, il faut donner envie à sa communauté de partager ce qu’on lui envoie.

EB : Dans votre livre, vous écrivez « Partager et créer un réseau actif d’ambassadeurs : une communauté prête à relayer vos communications auprès de leurs réseaux respectifs. ». Concrètement, comment identifier ses ambassadeurs et quelle communication mettre en place avec eux ?

CB : Les ambassadeurs sont ceux qui vont être les plus actifs pour reprendre et partager les contenus que l’on met en ligne. Des outils comme PeerIndex ou Klout permettent de les identifier. Le mieux à faire est d’analyser ce qui les intéresse et de continuer à alimenter en ce sens. Il peut être opportun de chercher à les rencontrer IRL (In Real Life) ou de leur fournir des éléments en avant-première.

EB : Alors que les réseaux sociaux sont devenus omniprésents dans notre quotidien, quels conseils donneriez-vous afin de réussir à capter l’attention de sa cible ?

CB : C’est essentiellement une question de contenu et de pertinence. Si on est auto-centré, on n’intéresse personne. Il faut apporter de la valeur et faciliter la vie de ceux qu’on veut cibler : expliquer, conseiller, informer… Tout cela implique une stratégie. On ne va pas sur les réseaux sociaux par effet de mode. On ne va pas sur Facebook pour être sur Facebook. Il y a une réelle démarche : quelle est ma cible? Que cherche-t-elle ? Où est-elle ? Où sont mes concurrents ? Quelle valeur apportent-ils ? Quels sont mes objectifs ? Que veux-je en retirer ? Que puis-je apporter ? Comment me différencier ? Quel contenu proposer ? Ensuite, il faut choisir les outils les plus appropriés. Ce choix des outils intervient à la fin de la réflexion et non au début.

EB : Quelles sont les principales erreurs à éviter pour une marque qui souhaite développer une stratégie sur le web ?

CB : Y aller sans se poser de questions et sans avoir de stratégie. Commencer par choisir des outils. On voit de nombreuses marques qui ont commencé par choisir une plateforme et qui ont rapidement arrêté faute de résultat et faute de contenu pertinent à proposer. Il ne faut pas non plus en attendre un résultat immédiat et accepter le long terme. C’est plus un marathon qu’un sprint.

EB : Vous avez également un blog. De quels sujets traitez-vous sur ce blog ?

CB : C’est un blog de fond sur tous les réseaux sociaux et leur utilisation dans la vie professionnelle, principalement dans un environnement Business to Business. J’y parle de l’actualité des réseaux sociaux mais aussi des bonnes pratiques. Les articles les plus lus sont : « Créer sa page pro sur Facebook« , « Facebook Sponsored Stories« , « Les 6 règles de la communication BtoB« …

En plus de mon propre blog, je publie régulièrement sur Presse-Citron ou Locita.

EB : Vous êtes aussi le Fondateur, Gérant et Directeur associé de la société Business-On-Line. Quels services proposez-vous et qui sont vos clients ?

CB : On propose essentiellement d’accompagner nos clients dans leurs stratégies sur les réseaux sociaux et sur les impacts qu’ils peuvent avoir dans l’organisation (RH, management, marque employeur…). Nous avons une vision transverse des réseaux sociaux et de leurs impacts. Ensuite, nous avons des relations privilégiés avec des partenaires chacun très spécialiste sur une niche très précise : boutiques Facebook, engagement sur Facebook, création de site, réseaux sociaux d’entreprise… J’ai également une activité importante de séminaires et conférences auprès d’entrepreneurs (CCIP), de repreneurs (Centre des Repreneurs d’affaires), de dirigeants (associations d’anciens de grandes écoles) et de cadres en transition (outplacement). Nos clients sont de toute taille, depuis le dirigeant qui veut travailler sur sa visibilité personnelle jusqu’à des groupes du CAC 40, en passant par des TPE et PME. Pour le moment, les recommandations de nos clients, les appels et mails entrants nous assurent une activité soutenue.

EB : Merci Cyril pour cette interview pour Business Actor.

 

Pour en savoir plus sur Cyril Bladier, vous pouvez consulter son profil Viadeo (http://www.viadeo.com/fr/profile/cyril.bladier), son profil LinkedIn (http://www.linkedin.com/in/cyrilbladier) et découvrir son entreprise Business-On-Line (http://www.business-on-line.fr/).

 

Plus d’informations sur le livre « La boîte à outils des réseaux sociaux » sont disponibles ici :

 

Et bien entendu, pour gagner l’exemplaire de ce livre généreusement offert par son auteur, écrivez un commentaire en dessous de cet article ! Vous avez jusqu’au mardi 15 mai 20h00. Un tirage au sort désignera l’heureux gagnant qui sera contacté par email.

 

Mise à jour le mercredi 16 mai 2012 : Bravo à l’heureux gagnant du livre « La boîte à outils des réseaux sociaux » de Cyril Bladier par Jérôme Chaverot (pseudo « caladois ») !


[1] « La boîte à outils des réseaux sociaux », éditions Dunod, 22 février 2012