Hugo Douchet est un jeune entrepreneur heureux. Il explique à Business Actor son parcours et comment à travers ses expériences, lui est venue l’idée de créer Chala.la, le guide d’achat social. Business Actor vous offre 30 invitations : rendez-vous à la fin de l’article.

Business Actor : Hugo, peux-tu te présenter en quelques mots ? Qui es-tu ? D’où viens-tu ?

Hugo Douchet : Hugo, 26 ans, de Paris, actuellement développeur et webdesigner freelance et créateur de Chala.la.

BA : Quel est ton parcours ?

HD : J’ai commencé par l’hôtellerie avec un Bac Hôtelier puis me suis vite dirigé vers l’informatique que je trouvais plus passionnant. J’ai donc suivi une formation de 2 ans en infographie / webdesign en alternance ce qui m’a permis d’avoir un premier contact dans le milieu. Passionné, j’ai toujours beaucoup lu pour me perfectionner, ce qui m’a permis d’apprendre le développement. J’ai ensuite eu l’opportunité de monter une équipe dans une petite agence pour, 1 an 1/2 plus tard, réaliser entre 30 et 60 sites par mois (sites pour artisans et commerçants), soit plus de 800 en 3 ans !
Après cette belle expérience, j’ai décidé de me lancer en freelance et j’ai pu travailler pour de grands comptes dans le tourisme au sein de l’agence Planete3W (clients : SNCF, AirFrance, République Dominicaine, AVIS, …).
Aujourd’hui je suis toujours freelance tout en travaillant sur Chala.la en parallèle.

BA : A ce propos, tu es le fondateur de Chala.la. Quel en est le principe ? Et surtout comment te sont venus cette idée et ce nom ?

HD : Chala.la est un guide d’achat social, une sorte de réseau social pour les consommateurs. La consommation est ancrée dans notre société et, avec l’évolution des réseaux sociaux et des technologies, devient une affaire de partage de bons plans, de conseils et autres. Seulement lorsque l’on souhaite acheter un produit, nous avons tous le même réflexe qui est de chercher des photos, vidéos et avis sur le produit. Google Images pour les photos, Youtube pour les vidéos et des sites de vente comme Fnac ou Amazon pour les avis. Seulement les photos / vidéos proviennent trop souvent de la marque (donc « packshootées », difficile de se faire une réelle idée du produit), et les avis de personnes inconnues.
Chala.la est donc né d’une frustration de ne pas trouver toutes ces informations au même endroit, mais surtout qu’elles ne soient pas personnalisées selon mon réseau de connaissances.
Dans la vie de tous les jours, vous pouvez lire vingt bons avis d’inconnus sur un produit. Si une personne (ami ou ami d’ami) vient à vous dire que le produit est mauvais et qu’il ne faut pas l’acheter, alors cette personne prendra le pouvoir sur les 20 inconnus. C’est par ce fait que Chala.la se place en tant que guide d’achat social, en vous proposant des recommandations, avis, … selon le réseau que vous allez vous créer.
Pour le nom, ça vient du terme « Chalala » qui était utilisé dans les années 80 à Paris pour désigner des ptits gars qui aimaient montrer ce qu’ils avaient. Il nous fallait un nom court et mémorisable qui contienne au mieux l’extension de domaine dans le nom. Nous est donc venu naturellement Chala.la.

BA : Tu dis « nous »; d’autres personnes sont impliquées dans le projet ? Que font-elles ?

HD : Je suis bien entouré de par mon réseau et mes amis. Mon amie est Community Manager et m’aide pour l’aspect communautaire, la communication et diffusion auprès de la presse et des blogs … J’ai aussi fait appel à un développeur freelance pour la partie mobile (webapp, iPhone, android, …) et je reçois beaucoup de conseils de mon entourage professionnel. Je suis donc seul à temps plein et à l’initiative du projet, mais bien entouré.

BA : Quel public vises-tu avec Chala.la ?

HD : Pour le lancement (en béta avec inscription sur invitation pour le moment) nous avons visé notre réseau proche donc principalement web, mais aussi nos amis et familles afin d’obtenir des retours sur l’utilisation et la navigation du site mais aussi corriger les bugs. Nous visons une ouverture au grand public mi-février. La cible n’est pas vraiment limitée car sur Chala.la vous retrouverez tous types d’objets, du téléphone à la voiture en passant par les objets déco, les vêtements, la culture, ou même le sport & loisirs.

BA : En plus de l’ouverture au grand public en février, quels sont les prochaines étapes du site ?

HD : La version actuellement en ligne n’est pas complète car il nous fallait quelque chose de visible avant LeWeb’11. Nous avons tenu les délais au détriment de quelques fonctionnalités qui sont en cours de développement et qui vont être déployées fin de semaine prochaine à savoir :
– La création d’un réseau de connaissances (avec recherche de ses amis Facebook) : vous pourrez alors suivre les personnes que vous souhaitez afin de personnaliser l’affichage des informations,
– La recommandation de produits de la part de son réseau : vous retrouverez des propositions de produits selon les recommandations des personnes de votre réseau,
– Des infobulles au survol sur le nom d’un produit ou d’un membre afin d’en savoir plus avant même de consulter la fiche,
– Une timeline pour suivre l’activité de son réseau,
– Des améliorations graphiques et corrections de bugs,
Pas mal d’autres choses mais je ne peux pas tout dire !

Le but est de rendre de plus en plus social l’affichage des informations et de rendre plus facile l’accès à la publication.

chala.la le guide d'achat social

Merci à Hugo pour cette interview. Rappelons d’ailleurs qu’il est à la recherche d’investisseurs qui lui permettraient de constituer une équipe pour faire évoluer plus rapidement le projet.

L’objectif final pour Chala.la étant d’être une plateforme intelligente de communication entre le consommateur et la marque.

Les 30 invitations pour Chala.la c’est ici

Retrouvez Hugo sur twitter : @hugodouchet

Suivez Chala.la : @chaladotla / Devenez Fan de Chala.la