Gary Kovacs a annoncé qu’il quittait Mozilla cette année, après deux ans et demi de bons et loyaux services, déclarant vouloir revenir à des postes plus « commerciaux ». La recherche de son successeur est déjà engagée. Kovacs continuera à siéger au conseil d’administration.

Après avoir successivement occupé des postes de vice président chez IBM, Sybase, Adobe et Macromedia, ce Canadien d’origine hongroise avait été recruté en octobre 2010 pour remplacer le précédent PDG, John Lilly.

Transition vers le mobile bien négociée

Kovacs avait notamment renégocié en 2012 l’accord avec Google faisant de ce dernier le moteur de recherche par défaut de Firefox. Beaucoup se souviennent également de ses initiatives dans le domaine de la vie privée sur internet, avec la mise en place d’un nouvel outil, Collusion, permettant aux utilisateurs de voir qui suit leur activité sur la toile.

Mais si ces deux dernières années ont été clefs pour Mozilla, c’est surtout grâce à la transition vers le mobile. Le développement de Firefox OS (système d’exploitation pour le mobile), mené d’une main de maître par Kovacs, y est pour beaucoup. Kovacs avait présenté Firefox OS au Mobile World Congress de Barcelone en 2013, et obtenu à cette occasion le soutien de nombreux télé-opérateurs comme Deutsch Telekom (Allemagne), KDDI (Japon) et Telefonica (Espagne et Amérique Latine).

Gary Kovacs a déclaré qu’il continuerait à suivre de près les développements dans ce domaine et qu’il restait impliqué dans la compagnie par le biais du conseil d’administration. Quel que soit son successeur, il devra très vraisemblablement maîtriser l’univers du mobile

Un nouveau chapitre pour Mozilla

Cette annonce du départ de Kovacs le jeudi 11 avril sur le blog de l’entreprise s’est accompagnée d’un réagencement assez conséquent de l’équipe exécutive, ce qui laisse présager la préparation d’un nouveau chapitre pour la compagnie. A suivre…