Le 2 juillet dernier, Douglas Engelbart, inventeur de la souris informatique s’est éteint à l’âge de 88 ans. Pionnier de l’informatique, souvent controversé au cours de sa carrière, cet ingénieur de formation a notamment initié l’hypertexte, la collaboration en ligne (réseaux informatiques) et les premières interfaces graphiques.

De Berkeley à l’ARC – parcours d’un génie
Diplômé de Berkeley, Douglas Engelbart rejoint le Stanford Research Institute (SRI) en qualité de chercheur. Grâce à ses brevets il décroche une subvention de l’ARPA (Advanced Research Projects Agency) pour ses recherches sur l’augmentation de l’intelligence humaine (Augmenting Human Intellect). Suite à cela, il engage une équipe pour son centre de recherche Augmentation Research Center (ARC) au sein de laquelle il développe le On-Line System, la souris, l’hypertexte et les premières interfaces graphiques.

A propos de la souris:

Douglas Engelbart dépose un brevet pour sa souris en 1967, et le reçoit trois ans plus tard. Il s’agit alors d’une simple boite en bois contenant deux roues en métal et un seul bouton, loin de la souris que nous connaissons aujourd’hui! Le 9 décembre 1968, il réalise la démonstration The Mother of All Demos, visant à présenter au public la première souris informatique, ainsi que la métaphore du bureau, la visioconférence, la téléconférence, le courrier électronique et le système hypertexte.

Quelques années plus tard, Apple paiera 40 000$ au SRI pour une licence. Bien qu’elle se raréfie avec l’émergence du tactile et des ordinateurs portables, la souris reste un outil très utilisé et une invention révolutionnaire pour l’époque.

Ensuite, le 29 octobre 1969, le réseau ARPANET (ancêtre de l’internet) est créé par l’ARC suite à ses recherches sur la collaboration en ligne et les interfaces homme-machine financées par l’ARPA, faisant de l’ARC le premier serveur DNS, déjà gestionnaire des connexions de l’ARPANET.

Douglas Engelbart, précurseur de l’informatique et geek à plein temps, sera un personnage controversé évincé, comme beaucoup de génies avant lui, car gênant… Il poursuivra sa carrière principalement en enseignant au SRI.

Vidéo « The Mother of All Demos » – Douglas Engelbart