À l’occasion du 25 ème anniversaire du Word Wide Web, son créateur, Tim Berners-Lee,  a déclaré vouloir la mise en place d’une constitution mondiale pour un Internet libre.

En 1980, l’informaticien britannique inventait le lien hypertexte. Neuf ans après, il adaptait son système de liens pour créer le Word Wide Web aujourd’hui communément appelé le Web ou la toile.

Suite aux récentes révélations sur l’importance de la surveillance gouvernementale et dans le cadre de la campagne « le Web qu’on veut », Tim Berners-Lee a annoncé au journal The Guardian : « Nous avons besoin d’une Constitution mondiale – une charte ».

D’après lui, les internautes acceptent malheureusement peu à peu de perdre leur liberté.

Il déclarait ainsi : « Ce n’est pas naïf de croire qu’on peut avoir cela, mais c’est naïf de croire qu’on peut rester les bras croisés et l’obtenir. »

L’objectif de la campagne est donc d’inciter les utilisateurs du monde entier à « esquisser » une charte de l’Internet pour leur région, leur pays et pour tous. Un appel à la responsabilisation de chacun face à une liberté de plus en plus incertaine. Seul l’implication de ses utilisateurs pourrait donc permettre à la charte de voir le jour.

« Je veux profiter du 25e anniversaire pour que nous fassions tous cela, pour que nous reprenions la main sur le Web et définissions le Web que nous voulons pour les vingt-cinq prochaines années. »

Web we want