Xavier Niel (PDG d’Iliad), Marc Simoncini (PDG de Meetic) et Jacques-Antoine Granjon (PDG de Vente-Privée) vont financer à l’automne prochain 101 projets de startups pour un investissement représentant au total 2,5 millions d’euros. Présentation de #cent1projets, la nouvelle aventure des 3 mousquetaires du net.

Ces 3 entrepreneurs du web avaient déjà eu l’occasion de s’associer dans le cadre d’un projet commun, en l’occurrence c’était en 2011 avec le lancement de L’Ecole Européenne des Métiers de l’Internet (EEMI). Et parce que ces 3 compères ne font souvent rien comme les autres et ne se prennent pas toujours au sérieux, ils nous avaient gratifié à l’époque de cette sympathique vidéo pour promouvoir l’EEMI…

Alors qu’est-ce que #cent1projets ? Et bien tout est parti d’un tweet de Marc Simoncini, le 2 mai dernier, dans lequel il se déclare prêt à investir 25 000 € dans 25 projets différents et menés par des équipes dont les membres ont moins de 25 ans.

« J’ai réagi suite à une lettre écrite par une étudiante de 22 ans adressée à François Hollande. La jeune fille expliquait qu’elle voulait s’expatrier. J’ai trouvé ça dommage que notre jeunesse parte se chercher un avenir à l’étranger » relate Marc Simoncini

Xavier-Niel-Jacques-Antoines-Granjon-Marc-Simoncini_pics_390Rapidement il sera rejoint dans cette aventure par ses acolytes Xavier Niel et Jacques-Antoine Granjon, permettant à ce projet de prendre une ampleur encore + importante, puisqu’au final ce ne sont non plus 25 mais bien 101 startups qui vont être financées, toujours à hauteur de 25 000 € chacune, la seule chose ayant été modifiée c’est le critère de l’âge puisque de « moins de 25 ans » on est passé à « autour de 25 ans » pour les membres des équipes porteuses de ces projets. A l’image de l’Ecole 42 lancée par Xaniel Niel, aucune condition de diplôme n’est en revanche requise.

La date limite pour le dépôt des candidatures a été fixée au 25 septembre prochain, 300 projets seront présélectionnés et les candidats retenus devront alors présenter leur dossier le 18 novembre au Théâtre de Paris (qui appartient d’ailleurs à Jacques-Antoine Granjon).

Une présentation qui sera pour le moins très concise. Vous connaissez peut-être le concept des Ignite, très populaire aux USA et importé en France par Philippe Jeudy, qui consiste à présenter son projet en 5 minutes avec 20 slides de 15 secondes maximum. Et bien là ce sera encore plus rapide puisque chaque candidat ne disposera que…d’une minute ! D’après Marc Simoncini « Une minute, ça va très, très vite. On a dix secondes pour voir si l’idée est originale, trente secondes pour juger de la qualité du fondateur et les 20 suivantes pour nous décider« 

Et ils devront être à la hauteur car ils auront face à eux 2 personnes particulièrement actives en matière d’investissement dans les start-ups, Marc Simoncini et Xaviel Niel étant 2 des principaux business-angels en France.

jaina capital

Marc Simoncini a ainsi créé fin 1999 le fonds d’investissement Jaïna Capital, dont il est l’unique actionnaire mais un actionnaire très actif puisqu’après y avoir injecté 19 millions d’euros le 14 décembre dernier, il vient récemment d’y réinvestir encore 11 millions supplémentaires, en réalité il s’agit de 804 592 actions Meetic placées dans Jaïna Capital, qui dispose désormais d’un capital social de 30 millions d’euros (alors qu’il n’était que de 100 000 euros début décembre)

kima ventures

Xavier Niel a quant à lui lancé en mars 2010 (avec Jeremie Berrebi) Kima Ventures qui est considéré comme l’un des + importants fonds d’investissement au monde par son nombre de participations.

#cent1projets est donc une très belle idée, soutenue par 3 entrepreneurs importants qui ont eux aussi connu des débuts modestes, comme ils l’expliquent dans cette vidéo récemment mise en ligne et dans laquelle ils expliquent comment ils ont lancé Meetic, Free, et Vente-Privée…

« Comment nous avons lancé Meetic, Free et Vente… par lejdd


"Comment nous avons lancé Meetic, Free et Vente… par lejdd

L’opération semble être un succès puisque plusieurs centaines de dossiers ont déjà été déposés…un succès qui pourrait, selon Marc Simoncini, permettre une réitération de cette idée l’année prochaine mais cette fois-ci avec 1001 projets !