Bret Taylor. Ce nom vous est peut-être inconnu. Pourtant, il ne se passe sûrement pas une journée sans que les technologies qu’il a développées vous accompagnent. Google Maps c’est lui. FriendFeed, lui aussi. Plus récemment, les Facebook Open Graph et App Center ? Encore lui.

Le 15 juin dernier, Bret Taylor a annoncé sa volonté de se lancer dans l’aventure de la création de start-up, et ainsi, de quitter Facebook, entreprise dans laquelle il travaillait depuis 2009 en qualité de CTO (Chief Technology Officer). Informaticien de formation, entrepreneur dans l’âme, il n’en est pas à son coup d’essai en termes de création d’entreprise.

Diplômé en sciences informatiques par l’Université de Stanford, Bret Taylor a commencé son parcours professionnel auprès de Google en 2003. Au sein du géant de la recherche sur Internet, il participe à la création et à la mise en place du service Google Maps, qu’il n’est plus nécessaire de présenter, ainsi que de son API.

En 2007, Bret Taylor se lance dans une toute nouvelle aventure. Il rejoint pour cela Benchmark Capital, une société de capital risque pour laquelle il opère en qualité d’entrepreneur en résidence. Avec Jim Norris, lui aussi ancien employé chez Google, il co-crée FriendFeed, un site de partage social, particulièrement innovant à l’époque (oui, oui, à l’époque ! Dans l’histoire du Web, les années sont des décennies). FriendFeed permet d’agréger en temps réel différents médias sociaux, réseaux sociaux, blogs et autres flux RSS.

L’innovation et le succès du service ne passent pas inaperçu et en 2009 Facebook se porte acquéreur de FriendFeed à hauteur de 50 millions de dollars. Bret Taylor rejoint alors l’équipe de Facebook — tandis que la communauté FriendFeed se reportera peu à peu vers Twitter —. Moins d’un an après, il est nommé CTO, poste qu’il occupera jusqu’à cet été, date à laquelle il lancera une nouvelle société avec un de ses amis de Google, Kevin Gibbs, également ancien responsable des technologies.

« Je suis très fier de nos récentes réalisations sur notre plateforme et sur les mobiles, depuis l’Open Graph et l’App Center jusqu’à Facebook Camera et notre intégration avec l’iOS. Je suis encore plus intéressé que le monde voit tout ce que ces équipes ont en préparation » résume Bret Taylor.