C’est une annonce plutôt inhabituelle qui a fait le tour de Twitter la semaine dernière, le quinquagénaire français Hubert Joly, ex-HEC et Sciences-po Paris, a été nommé président de Best Buy, qui n’est rien d’autre que le numéro 1 de la distribution électronique aux Etats-Unis, employant 167 000 employés et qui connait actuellement une perte d’1 milliard de dollars. Hubert Joly a donc un gros défi à relever.

Joly est connu pour être spécialisé dans les restructurations d’entreprises. Il a travaillé pendant 14 ans dans le cabinet de conseil McKinsey, puis a rejoint le groupe EDS en 1996. Il a ensuite fait partie de la société Vivendi en s’occupant de la division jeux vidéo en 1999. Depuis 2008, il était à la tête du groupe hôtelier Carlson. Ce n’est pas moins de 20M de dollars de compensation qu’il va recevoir suite à son départ du groupe hôtelier.

Hubert Joly entrera en fonction en septembre, ce qui lui laisse le temps d’obtenir son visa de travail pour les Etats-Unis, et de se préparer aux challenges qui l’attendent.