Start-up fondée en 2010 par quatre étudiants d’HEC, MyBee propose des solutions de paiement innovantes pour les organisateurs d’événements et les communautés. Galas, tournois sportifs, collectivités locales…, de nombreuses entités sont concernées par les contraintes des moyens de paiements traditionnels, c’est pourquoi MyBee leur propose des solutions de paiement intelligentes, sécurisées et adaptées à leurs besoins ainsi qu’une gestion simplifiée des flux d’argent.

Début juillet 2012, MyBee a lancé une nouvelle solution de paiement en ligne intuitive et à la portée de tous : Latirelire.fr. L’objectif ? Faciliter la collecte d’argent en ligne pour un événement ou un cadeau. Etudiants, associations, comités d’entreprise…, Latirelire.fr propose à ses utilisateurs de créer une cagnotte commune puis de convier les invités à l’alimenter en déposant une somme fixe ou libre par carte bancaire.

Business Actor a rencontré pour vous Bertrand Sylvestre, Associé fondateur de MyBee qui nous parle de son parcours étudiant et professionnel et du nouveau service Latirelire.fr.

Elise Boisquillon : Bonjour Bertrand et merci de réaliser cette interview pour les lecteurs de Business Actor. Pouvez-vous vous présenter en quelques phrases ?

Bertrand Sylvestre : Bonjour et merci pour l’intérêt que vous portez à notre nouveau service. J’ai 23 ans, je suis en dernière année d’école de commerce (HEC) et suis fondateur de MyBee, une société informatique qui fournit des solutions logicielles avec une forte composante paiement.

Elise Boisquillon : Aujourd’hui Associé fondateur de MyBee, qui a récemment lancé la solution de collecte d’argent en ligne Latirelire.fr, comment est née MyBee ?

Bertrand Sylvestre : MyBee est née sur le campus d’HEC Paris il y a 2 ans. J’ai rencontré Louis Bô quand je suis arrivé à Paris à 18 ans. On avait une passion commune pour l’informatique et arrivés en école nous avons monté MyBee. La société actuelle a bien évolué par rapport à ses débuts. Nous nous définissons aujourd’hui comme une boîte à outils qui regroupe un large panel de modules: encaissement en ligne, paiement dématérialisé, identification, contrôle d’accès, outils de gestion…

Elise Boisquillon : Quel est le concept de Latirelire.fr et comment fonctionne ce service de paiement ?

Bertrand Sylvestre : LaTirelire.fr est un site minimaliste et hyper intuitif qui permet la création d’un module de paiement en quelques clics : partager et inviter puis collecter ! L’idée de départ était de répondre à un besoin exprimé par certains de nos clients. Ces derniers nous avaient sollicités pour un module simple et rapide d’encaissement en ligne. Deux de nos développeurs, Thibault Meyer et Anatole Catherin ont développé le service en quelques semaines et nous l’avons ensuite adapté pour en faire un produit grand public.

Elise Boisquillon : Pourquoi avoir lancé Latirelire.fr alors que d’autres sites proposent des services similaires ? Quelle est votre valeur ajoutée ?

Bertrand Sylvestre : LaTirelire.fr a été conçu pour répondre à une demande de nos clients. Mais pourquoi en avoir fait un service à part entière ? Pour deux atouts majeurs. Plus simple et moins cher que Paypal ou qu’un service de paiement classique d’une part, LaTirelire.fr innove d’autre part en permettant d’intégrer en toute simplicité un widget de paiement sur n’importe quel site ou blog afin de toucher un public illimité.

De plus, en nous adressant aux associations et entreprises, notre cible est différente des sites comme Leetchi ou Cadeaucommun qui eux ont également des partenariats avec des sites marchands ce qui n’est ni notre cas et ni notre objectif.

Elise Boisquillon : En créant un compte sur Latirelire.fr, j’ai vu que le site perçoit une commission pour chaque transaction réalisée. Pouvez-nous nous en dire davantage sur votre modèle économique ?

Bertrand Sylvestre : Le principe est très simple : il n’y a pas de montant total maximum pour une tirelire. Mais par souci de transparence et de lisibilité (grâce à ce système, la contribution est fixe et donc sans mauvaise surprise pour l’utilisateur : 0,49€), le plafond maximal de chaque contribution est fixé à 30€. Notre modèle est basé uniquement sur des commissions pour chaque transaction qui a lieu.

Elise Boisquillon : Très attaché au milieu étudiants, est-ce qu’ils représentent votre cœur de cible ou est-ce que vous cibler d’autres profils et lesquels ?

Bertrand Sylvestre : Du fait des débuts de notre activité, nous avons effectivement un attachement particulier au marché des étudiants. Mais nous évoluons aujourd’hui dans trois autres secteurs: l’évènementiel, les salons et le tourisme. Pour ce qui est de LaTirelire.fr, ce service s’adresse par exemple aux associations souhaitant récolter des cotisations, faire payer des inscriptions, aux comités d’entreprise qui organisent une petite fête pour le départ d’un employé ou pour les petits sites de e-commerce.

Elise Boisquillon : Ce module de paiement est tout récent, mais pensez-vous ajouter prochainement des fonctionnalités ? Comme par exemple la possibilité de fusionner plusieurs tirelires ?

Bertrand Sylvestre : Nous envisageons effectivement la création d’autres fonctionnalités sans avoir d’idées arrêtées pour l’instant. Toutefois nous ne souhaitons pas concurrencer nos solutions de billetterie en ligne plus évoluées.

Pour être plus précis, nous réfléchissions par exemple à une levée de la limite de la contribution qui était de 30€ et qui deviendrait alors illimitée. Concernant la fusion de plusieurs tirelires, il est actuellement possible d’obtenir un virement unique pour le créateur de plusieurs tirelires.

Elise Boisquillon : Quelle est actuellement votre stratégie de communication pour faire connaître Latirelire.fr ?

Bertrand Sylvestre : Nous n’avons pas encore déployé une véritable campagne de communication pour faire connaître Latirelire.fr. Pour l’instant, nous sollicitons avant tout la presse web et papier pour communiquer sur notre nouveau produit. Nous sommes agréablement surpris de l’intérêt que nous suscitons et vous en remercions encore.

Elise Boisquillon : Quels sont les futurs projets de MyBee en termes de solutions de paiement et de gestion de flux ?

Bertrand Sylvestre : Notre objectif principal est de continuer à nous développer dans les quatre secteurs dans lesquels nous intervenons (évènementiel, salon, centres de vacances et étudiant). Mais nous ne nous fermons pas de portes. Sur des métiers innovants et technologiques comme les nôtres, nous aurions tort de ne pas profiter de notre structure pour être sans cesse curieux, flexible et opportuniste…

Elise Boisquillon : Merci Bertrand pour cette interview sur Business Actor.

Pour échanger avec Bertrand Sylvestre à propos de Latirelire.fr ou des solutions de paiement de MyBee, vous pouvez le contacter sur différents réseaux :

Viadeo : http://www.viadeo.com/profile/0022a1345rieybsq/fr/

LinkedIn : http://www.linkedin.com/pub/bertrand-sylvestre-boncheval/26/289/127

Twitter : https://twitter.com/BertrandSyl